Le match Djibouti-Algérie, prévu le 11 novembre prochain et comptant pour la 5e journée du 2e tour éliminatoire du Mondial 2022, continue de faire l'objet d'une grande polémique concernant sa domiciliation. En effet, la Fédération djiboutienne de football (FDF) qui avait pourtant opté pour le stade du Caire en Egypte, ne finit pas de jouer sur les nerfs des Algériens, en voulant à nouveau le délocaliser vers un autre pays et plus précisément le Maroc.

C'est une mésentente entre la FDF et le gouvernement de Djibouti qui est à l'origine de cet imbroglio. Le gouvernement, conscient de la détérioration des relations algéro-marocaines, a demandé à la Fédération de football de son pays de programmer la rencontre en Égypte, ce qui a été fait avec l'accord de la CAF et des autorités égyptiennes.

Mais contre toute attente, la Fédération djiboutienne de football (FDF) a voulu délocaliser la rencontre au grand stade de Marrakech au Maroc et a adressé une lettre à Veron Mosengo Omba, secrétaire général de la CAF, le 14 octobre dernier.

La Fédération Djiboutienne (FDF) veut délocaliser le match au Maroc

« Conformément et suite à une réunion d’urgence du comité exécutif en date du 14 octobre 2021, il a été décidé le maintien du match 5, Djibouti-Algérie, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, au mardi 10 novembre au grand stade de Marrakech », peut-on lire dans la correspondance de la FDF.

À lire aussi :  FIFA : Voici le classement officiel de l'Algérie en octobre 2022

Toutefois, cette demande la Fédération Djiboutienne de football (FDF), visée le 20 octobre par une commission d’enquête du gouvernement de son pays, a reçu un refus catégorique de la part de la CAF. Cette dernière a décidé de maintenir la programmation de la rencontre à la date et au stade « initialement » choisis.

Djibouti-Algérie aura bel et bien en Égypte

« La prochaine rencontre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 entre Djibouti et l'Algérie, le 11 novembre prochain, se déroulera en Egypte et non au Maroc comme la Fédération djiboutienne (FDF) le souhaitait », a révélé le 22 octobre le magazine français Onze Mondial.

Une décision de la CAF qui va mettre fin à la polémique sur la domiciliation de ce match dont l’enjeu est important pour l'Équipe d'Algérie. En effet ces derniers, qui occupent la première place du Groupe A, en compagnie du Burkina Faso, devront impérativement remporter cette confrontation contre le Djibouti, avant d’accueillir le Burkina Faso, dans une sorte de finale pour la qualification aux matchs de barrages du dernier tour des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022.