La police des frontières de l’aéroport d’Alger a saisi une importante somme d'argent en devise destinée à la contrebande durant la période s'étalant entre le 1er juin et le 30 novembre 2021. Le montant est estimé à plus 600'000 euros, a indiqué un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN) rendu public le lundi 6 décembre 2021.

La reprise des vols dans le cadre de la réouverture partielle des frontières, intervenue le 1er juin dernier, a suscité une grande joie chez les Algériens, et plus particulièrement ceux établis à l'étranger. Ces derniers ont poussé un ouf de soulagement, puisqu'ils pouvaient enfin rentrer au pays pour quelques jours après plusieurs mois passés à l'étranger suite à la fermeture des frontières et la suspension des liaisons aériennes et maritimes à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Par ailleurs, cette reprise tant attendue a constitué une aubaine pour des contrebandiers qui n'ont pas hésité à sauter sur l'occasion pour tenter des transferts illicites d'argent de et vers l'Algérie. Mais c'était sans compter sur la vigilance des éléments de la police des frontières, qui ont veillé au grain.

Transfert illicite de devises à l'aéroport d'Alger : 43 personnes arrêtées

C'est ainsi que cette police exerçant au niveau de l'aéroport d'Alger a pu faire avorter plusieurs opérations de transfert illicite d'argent en devises. Les policiers ont réussi à récupérer une somme estimée à plus de 600'000 euros et l'arrestation de 43 personnes impliquées dans ce trafic, entre le mois de juin et le mois de novembre, indique le communiqué de la DGSN.

À lire aussi :  Des sans-papiers algériens arrêtés pour vente de cocaïne

« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité liée aux infractions à la réglementation et à la législation relative aux changes et aux mouvements de capitaux, les services de police des frontières de l’aéroport international Houari Boumediene, au cours de la période du 1er juin au 30 novembre 2021, ont pu saisir d’importantes sommes en devises estimées à 634'273,36 euros », peut- on lire en effet dans ledit communiqué. Et d'ajouter : « cette importante somme était destinée à la contrebande et au transfert illicite d’argent hors du territoire national vers les destinations d’Istanbul, Paris et Dubaï. Ces importantes saisies se sont soldées par l’arrestation de 43 personnes impliquées dans ces crimes et délits financiers ».