Après dix-huit mois de suspension, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, les dessertes maritimes entre l'Algérie et le sud de l'Europe ont repris le mois d'octobre dernier sur autorisation des pouvoirs publics. À cette occasion, la compagnie publique Algérie Ferries a repris son activité de transport maritime des voyageurs depuis le 21 octobre dernier vers Alicante en Espagne et depuis le 1er novembre vers Marseille en France.

Depuis la réouverture des dessertes maritimes, l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV), connue sous le nom commercial d’Algérie Ferries, assure des dessertes vers l’Espagne et la France à bord de deux car-ferries. Il s’agit du Badji Mokhtar III, un nouveau navire qui assure les dessertes Alger-Marseille deux fois par semaine en aller-retour et le El Djazaïr II, qui assure la ligne Oran-Alicante également deux fois par semaine en aller-retour. Un nombre de dessertes qui est loin de répondre aux attentes des voyageurs, d’autant plus qu’Algérie Ferries dispose de quatre navires destinés au transport maritime de voyageurs.

Les navires Tassili II et Tarik Ibn Ziyad seront remis en service l’été prochain

« Actuellement, Algérie Ferries possède 4 navires de transport de voyageurs. À savoir ; Badji Mokhtar III, El Djazair II, Tassili II et Tarek Ibn Ziyad. Le navire Badji Mokhtar III, réceptionné en août dernier, est d’une capacité de 1800 passagers et 600 voitures, il est destiné à la ligne Alger-Marseille. Quant au navire El Djazair II, d’une capacité de 1300 passagers et 300 voitures est destiné actuellement pour les traversées vers Alicante (Espagne) », affirme en effet le PDG de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs, Issad Kamel, dans une déclaration ce mercredi 8 décembre à la chaîne 2 de la radio algérienne.

À lire aussi :  Air Algérie lance ses vols sur le réseau africain

Questionné sur les raisons de la non-exploitation des deux autres bateaux (Tassili II et Tarik Ibn Ziyad) le premier responsable d’Algérie Ferries a indiqué qu’ils sont actuellement en maintenance en vue de leur remise en service pour le transport de voyageurs. « Pour ce qui est des navires Tassili II, d’une capacité de 1300 voyageurs et 300 voitures, et Tarik Ibn Ziyad, d’une capacité de 1300 voyeurs et 450 voitures, ils sont en maintenance afin de les préparer pour être remis en service l’été prochain », affirme-t-il.