Depuis la réouverture partielle des frontières, opérée le 1er juin 2021 par les autorités algériennes, les Algériens, particulièrement ceux de la diaspora, se plaignent légitimement des prix des billets d'avion affichés par les compagnies aériennes, que ce soit Air Algérie ou les compagnies des pays desservis dans le cadre de cette réouverture partielle.

D'ailleurs, les prix des billets n'ont connu aucune baisse depuis cette réouverture et même, en août et octobre, après l'augmentation du nombre de vols et l'élargissement de la liste des pays desservis. Bien entendu, les prix pour ce mois de décembre, qui coïncidant avec les fêtes de fin d'année, resteront très élevés et inaccessibles aux petites bourses, tant que l'aller simple coûte aux alentours de 500 euros.

C'est cette période que choisit la compagnie espagnole Volotea pour mettre en vente des billets de la France vers l'Algérie à des prix que beaucoup considèrent comme étranges. Des vols à des prix tellement bas que le voyageur potentiel vérifie plusieurs fois avant qu'il ne se décide à réserver. Ces vols à très bas prix sont programmés, selon le site Internet de la compagnie low cost, pour les mois de janvier, février et mars 2022. En effet, Volotea propose par exemple des vols entre Marseille et Oran à 48 euros. Il s'agit de vols programmés pour la fin du mois de janvier, ainsi que pour ceux de février et mars. Mieux que cela, la compagnie espagnole propose des vols de la ville phocéenne vers Constantine à 36 euros pour les mois de février et mars.

Vols Marseille - Oran avec Volotea - Janvier 2022

Vols Marseille - Oran avec Volotea - Janvier 2022

Mais en parallèle, elle propose également des vols vers des villes algériennes non autorisées par le gouvernement. Pour février et mars 2022, Volotea propose des vols de l'aéroport de Marseille Provence vers les aéroports de Sétif, Annaba et Bejaïa au prix de 36 euros, l'aller simple. Le vol vers l'aéroport de Tlemcen est affiché à 59 euros, toujours pour février et mars 2022.

Faut-il réserver ces vols et surtout acheter les billets mis en vente ? Il est déconseillé de le faire dans la mesure où l'État algérien n'a pas encore donné des autorisations pour le mois de janvier, encore mois pour février et mars. Aussi, dans le cadre de la réouverture partielle des frontières, seuls les aéroports d'Alger, Constantine et Oran sont ouverts à la circulation aérienne. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les vols proposés par Volotea pour le premier trimestre 2022 entrent dans le cadre des vols réguliers qui ne sont pas encore autorisés par l'Algérie. Il y a donc un risque qu'ils soient annulés à la veille des dates fixées. Sauf si les autorités algériennes décident entre temps de rouvrir totalement les frontières et de rétablir les vols réguliers en vigueur avant la pandémie de coronavirus.

De nombreuses compagnies proposent des billets vers l'Algérie dans le cadre des vols réguliers non encore autorisés par l'Algérie. Cela indispose toujours les ressortissants algériens qui croient avoir eu la chance de trouver des places disponibles pour leur pays. Surtout que les compagnies aériennes finissent souvent par annuler les vols proposés, avec toute la frustration qu'elles laissent chez les Algériens de la diaspora.