Le programme de vols de la compagnie publique Air Algérie pourrait être renforcé dans un proche avenir. Une autre desserte est, en effet, actuellement à l'étude. Il s'agit de la ligne entre l'Algérie et l'Arabie saoudite, qui a été au menu d'une réunion organisée le lundi 13 décembre entre le ministre des Transport et l'ambassadeur de l'Arabie saoudite à Alger.

L'Algérie a partiellement ouvert ses frontières le 1er juin dernier, après plusieurs mois de fermeture à cause de la pandémie de Covid-19. En tout, 11 pays sont concernés par la reprise des vols. Il s'agit de la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Royaume-Uni, le Canada, la Turquie, la Russie, la Tunisie, les Émirats arabes unis et le Qatar, qui sont desservis par la compagnie Air Algérie et des compagnies propres à ces pays.

Algérie - Arabie saoudite : Reprise prochaine des vols

Ce nombre pourra être augmenté dans les prochains jours par une autre desserte. L'Arabie saoudite, à travers son ambassadeur en Algérie, a exprimé ce lundi 13 décembre le souhait de reprendre les vols avec l'Algérie. Une demande dans ce sens a été formulée lors d'une réunion qu'il a eu avec le ministre des Transport Aïssa Bekkai ; au cours de laquelle « les deux parties ont évoqué la possibilité de réactiver l’accord de transport aérien entre les deux pays », peut-on lire en effet dans le communiqué ayant sanctionné la rencontre.

Selon le même document, le ministre des Transports Aïssa Bekkai a indiqué que l'Algérie est prête à étudier l'éventualité de la reprise de la liaison directe entre les deux pays. Le ministre a affirmé qu'il faudra prendre en compte « l’évolution de la situation épidémiologique ainsi que les directives des plus hautes autorités du pays à cet égard ».

Il ressort des déclarations d'Aïssa Bekkai, rapportées dans le même communiqué, que d'autres pays arabes ont déjà exprimé la même volonté. « l'Algérie accorde une grande importance à ce sujet », a assuré le ministre.