Une autre mosquée a été fermée en France pour radicalisme. Il s'agit de la Grande mosquée de Beauvais. L'annonce a été faite mardi 14 décembre 2021 par le ministre de l'Intérieur français Gerald Darmanin. La fermeture peut aller jusqu'à six mois, précise la préfecture de l'Oise. 

Depuis quelque temps les autorités françaises durcissent le ton contre les mosquées et les lieux de culte musulman exerçant sur le territoire du pays. Plusieurs mosquées ont été fermées d'autres ont été mises sous surveillance. C'est ce qu'a d'ailleurs déclaré le ministre de l'Intérieur français dimanche dernier.

« 99 mosquées étaient soupçonnées de séparatisme sur les 2620 lieux de culte musulmans établis en France. À ma demande, ces 99 mosquées ont toutes été contrôlées au cours de ces derniers mois », a affirmé en effet Gerald Darmanin. Selon le ministre de l’Intérieur, 21 mosquées sur les 99 soupçonnées de séparatisme ont été fermées et 6 sont en cours d’instruction pour leur fermeture.

La fermeture de la mosquée de Beauvais peut aller jusqu'à six mois

Mardi 14 décembre, le même ministre a annoncé la fermeture d'une autre mosquée pour séparatisme. Il s'agit de la grande mosquée de Beauvais. « Aujourd'hui nous avons enclenché la fermeture de la mosquée de Beauvais (qui est) tout à fait inacceptable, qui combat les chrétiens, les homosexuels, les juifs », a déclaré le ministre de l'Intérieur, dans l'émission L’Heure des Pros sur la chaine d'information CNews.

« Dans le cadre de la procédure contradictoire, un courrier a été transmis en fin de semaine dernière notifiant la décision envisagée, nous sommes actuellement dans le délai de 10 jours accordé pour toutes observations », a indiqué de son côté la préfecture de l'Oise, citée par des sources médiatiques françaises. La préfecture a souligné que cette fermeture pourra « aller jusqu'à six mois ». Cela pour des prêches « incitant à la haine », « à la violence » et « faisant l'apologie du Djihad », précise la même source.