La compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc maintient ses vols spéciaux durant le mois de janvier prochain. Cinq destinations sont concernées par ces liaisons, a indiqué la compagnie dans sa mise à jour sur sa page Facebook.

Les autorités marocaines ont décidé de maintenir les frontières de leur pays fermées et de suspendre tous les vols de et vers le Maroc, jusqu'au 31 janvier 2022. L'annonce a été faite par l’Office national des aéroports (ONDA). La mesure sanitaire prise pour tenter de contenir le nouveau variant Omicron a été ainsi prolongée pour une durée supplémentaire. Cette disposition est entrée en vigueur, faut-il le signaler, le 29 novembre dernier. Elle était prévue initialement pour une période de 15 jours.

Il est à noter que le Maroc a pris d'autres décisions dans l'optique de contrecarrer cette nouvelle souche du coronavirus. Le gouvernement est allé jusqu'à interdire les festivités du Nouvel An dans le pays. En dépit de ces restrictions, et aussi paradoxale que cela puisse paraître, ce nouveau variant est présent d'une manière inquiétante au Maroc.

Vols spéciaux: Les pays concernés

C'est certainement cette situation sanitaire qui ne cesse de se dégrader au Maroc, et à travers plusieurs autres pays, qui a incité le royaume à maintenir les frontières fermées durant le mois de janvier. Cela dit, cette mesure n'exclut pas les vols spéciaux au départ du Maroc qui ont été maintenus durant cette période. C'est ce qu'a annoncé la compagnie aérienne marocaine Royal Air Maroc, qui indique le 24 décembre dernier que des liaisons sont au programme à destination de cinq pays à savoir : la Belgique, l'Espagne, la France, l'Italie et la Mauritanie.

« Nous informons nos clients que des vols exceptionnels (soumis à autorisation exceptionnelle) au départ du Maroc et à destination de la Belgique, Espagne, France, Italie et la Mauritanie sont programmés entre le 1er et 31 janvier 2022 », a annoncé en effet la compagnie dans un communiqué. Dans sa mise à jour, la RAM a appelé, par ailleurs, ses clients à « se conformer aux exigences sanitaires des pays de départ et d’arrivée ».