L’Association France-Algérie (AFA) plaide pour un nouveau départ pour les relations algéro-françaises en 2022. Dans un message à l'occasion du Nouvel An, publié le 8 janvier sur la page Facebook de l'association, son président, Arnaud Montebourg, et le délégué général, Jean-Louis Levet, ont appelé à tirer des leçons des événements qui ont envenimé les relations entre les deux pays en 2021 afin d'aller de l'avant.

« 2021 aura été bien maussade, tant les malentendus, les déclarations ou les décisions ont brisé tout élan. Tirons-en la leçon. C’est en se tournant résolument vers l’avenir, vers des projets à partager, que s’établira la confiance. Le respect des mémoires est nécessaire, mais c’est de notre avenir commun que nos deux peuples veulent se saisir », écrivent les deux responsables dans leur message.

Relations France - Algérie : « Une nouvelle page doit s’écrire »

« 2022 marquera le soixantième anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie : ceux qui, en France et dès le début, avaient résolument choisi de soutenir la cause de la liberté pour le peuple algérien, et tous les Français qui avaient massivement approuvé par référendum l’indépendance et la coopération, savent bien qu’une nouvelle page doit s’écrire », poursuivent-ils.

« Cela n’ira pas de soi », soutiennent-ils, « car des deux côtés de la Méditerranée les obstacles ne manqueront pas de surgir. La campagne présidentielle française sera l’occasion pour certains d’exacerber les tensions et les discordes, de flatter les nostalgiques de la colonisation. De même, en Algérie, les défis économiques difficiles seront le prétexte à poursuivre de vaines campagnes hostiles ».

À lire aussi :  16 ministres français débarqueront à Alger avec Élisabeth Borne

« Nous souhaitons pour les relations franco-algériennes un nouveau départ »

Pour l'AFA, « l’année qui s’ouvre sera donc pour tous ceux qui veulent faire vivre l’amitié entre les peuples français et algériens, une année exigeante ». L’Association France Algérie affirme dans son message qu'elle « entend bien contribuer à rappeler l’essentiel : l’intérêt de nos deux pays est dans une coopération confiante et équilibrée. Dans la mondialisation, face aux enjeux réels, nous avons tout à gagner à œuvrer ensemble, en écartant les fauteurs de haine. C’est le vœu que nous formons, en souhaitant pour chacune et chacun une heureuse année nouvelle, et pour les relations franco-algériennes un nouveau départ ».

Notons que l'association France-Algérie a été fondée le