La compagnie aérienne nationale Air Algérie renforce son programme entre l'Algérie et la Tunisie. Elle a annoncé annoncé, le jeudi 13 janvier 2022 dans une mise à jour publiée sur sa page Facebook, qu'elle passera à une liaison quotidienne.

Bonne nouvelle pour les Algériens, mais aussi pour les Tunisiens qui ne cessaient de réclamer l'augmentation de vols entre les deux pays. Il faut dire que cela constituait une revendication incessante depuis l'ouverture partielle des frontières de l'Algérie intervenue le 1er juin 2021. Au départ, une seule liaison hebdomadaire était autorisée pour la compagnie aérienne algérienne Air Algérie et une autre pour son homologue tunisienne ; Tunisair.

La pression exercée sur le gouvernement algérien a finis par apporter se fruits puisque l'Algérie a décidé de renforcer le programme des liaisons aériennes qui a été porté à 3 vols par semaine depuis le mois d'octobre dernier.

Vol quotidien Tunisie-Algérie à partir du 17 janvier

Cette augmentation avait cependant été jugée insuffisante et les citoyens algériens et tunisiens ont continué à réclamer encore plus de vols. Cette demande a finalement été prise en charge. Le 3 janvier 2022, le ministère des Transports algérien a annoncé en effet que les liaisons aériennes entre les deux pays seront assurés quotidiennement. Cette décision deviendra effective à partir du 17 janvier prochain. Air Algérie a ainsi annoncé, dans une mise à jour publiée sur sa page Facebook, « la reprise des vols quotidiens entre Alger et Tunis à partir du 17 janvier 2022 ».

À lire aussi :  Transavia annule tous ses vols vers le Maroc

Tunisair va-t-elle être autorisée à desservir l'Algérie quotidiennement ?

Selon le principe de réciprocité, Tunisair sera aussi autorisée à effectuer des vols quotidiens sur cette même route. C'est d'ailleurs ce qu'a annoncé le ministère des Transport dans son communiqué du 3 janvier dernier.  « Dans le cadre de la réciprocité, la compagnie tunisienne Tunisair va également voir son nombre de vols depuis la Tunisie vers l’Algérie passer de trois vols par semaine à un vol au quotidien », avait indiqué en effet le département ministériel.