Depuis l'arrêt de l'importation et la cession des activités des usines d'assemblage de voitures en Algérie, le marché suffoque. Les véhicules neufs sont rares et les prix des voitures d'occasion ont flambé. Sur le plan réglementaire, les concessionnaires attendent toujours le nouveau cahier de charges, tandis que ceux qui exercent toujours ont des difficultés avec les usines mères.

C'est dans ce contexte que Renault Algérie a annoncé, après une réunion avec des concessionnaires agréés, que certains d'entre eux ne représentent plus la marque en Algérie. Le fabricant français se désengage aussi de la vente des véhicules Renault sur Internet.

Racinauto et Onicar ne représentent plus Renault en Algérie

Renault Algérie annonce donc que le concessionnaire Racinauto de Tizi-Ouzou et Onicar de Boumerdès ne représentent plus la marque, après plusieurs années de coopération. Cette décision a été prise, selon la chargée de communication du constructeur français qui s'est exprimé dans le journal Echorouk, parce que les deux constructeurs ont changé d'adresse et continuent de vendre des véhicules. C'est pour ces raisons que Renault Algérie se désengage de toutes responsabilités quant à la vente des deux modèles Renault et Dacia.

Renault ne vend pas de véhicules Internet

Concernant les 4500 véhicules assemblés dernièrement par l'usine Renault d'Oran, la chargée de communication du constructeur affirme que ces véhicules ont été vendus en donnant la priorité à ceux qui ont déposé leurs demandes depuis 2020.

À lire aussi :  Trois banques algériennes dans le top 20 des banques africaines

Par ailleurs, en ce qui concerne les véhicules Renault et Dacia proposés sur les réseaux sociaux, le représente du constructeur français a affirmé que l'entreprise ne vend pas de véhicules sur Internet. Elle a ajouté que Renault n'est pas responsable de la vente de ces véhicules par des particuliers et non pas par des concessionnaires agréés.

La chargée de communication de Renault Algérie informe ainsi les Algériens que les véhicules vendus en dehors des concessionnaires agréés sont hors du contrôle de la marque, qui désengage sa responsabilité tant que sur le plan des prix appliqués que sur les identités des vendeurs.