Les deux dernières performances de l'équipe d'Algérie en Coupe d'Afrique des nations ont provoqué des discussions insolites sur les réseaux sociaux. De nombreux Algériens, notamment des fans des Fennecs, se sont rappelés de l'épisode du défunt charlatan Belahmar, pour défendre d'idée d'envoyer un exorciste (raqi) en terre camerounaise afin de « protéger » les poulains de Djamel Belmadi.

En fait, ils sont des dizaines, voire des centaines, à évoquer cette possibilité sur les réseaux sociaux, au point où certains ont cru que la Fédération algérienne de football (FAF) a pris la décision de s'offrir les services d'un raqi, en prévision du match décisif de l'équipe d'Algérie contre la Côte d'Ivoire. Ce match que le capitaine Riyad Mahrez et ses coéquipiers sont condamnés à gagner s'ils veulent continuer l'aventure africaine.

L'Algérie souffre du « mauvais œil », selon un raqi

Dans tout ce brouhaha insensé, il y a même eu un raqi, du nom d'Ibn El Chanfara, qui est venu mettre son grain de sel et proposer ses services. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, ce raqi s'est dit prêt à remplacer Belahmar, assassiné il y a deux années, et se diriger dans les plus brefs délais à Douala. Seule condition, que les autorités lui préparent son passeport dans les délais. Pour lui, les poulains du sélectionneur national Djamel Belmadi souffrent du « mauvais œil ». C'est ce qui expliquerait les mauvais résultats obtenus face aux sélections de la Sierra Leone et de la Guinée équatoriale.

À lire aussi :  Un footballeur professionnel parmi les harraga arrivés en Italie

La FAF dément, dénonce et met en garde

Tout cela a amené la FAF a réagir pour démentir les informations qui font état de son accord à propos du déplacement d'un raqi vers Japoma, près de Douala. Dans un communiqué publié dans l'après-midi de ce mardi 18 janvier, l'Instance présidée par Charaf Eddine Amara, contrainte de réagir, dément avoir fait appel à un exorciste et dénonce cette rumeur susceptible de nuire à l'image de l'équipe nationale.

« La Fédération algérienne de football (FAF) tient à informer l’opinion sportive qu’à aucun moment elle n’a fait appel à un quelconque exorciste (Raki) pour venir au Cameroun afin d’apporter ses "services" aux joueurs de la sélection nationale, dans le cadre de sa participation à la CAN TotalEnergies – Cameroun 2021 », affirme d'emblée la FAF dans son communiqué.

Selon la même source, l'Instance suprême du football algérien « déplore et condamne ce genre de rumeurs qui nuisent à l’image de notre sélection nationale, et se réserve le droit d’ester en justice tous ceux qui associent leurs noms et/ou activités à ladite sélection et à l’instance fédérale ». Pour conclure son texte, la FAF se montre sans équivoque : « les joueurs et les membres des différents staffs, tout en ayant la foi nécessaire, défendront crânement les couleurs de l’Algérie en s’appuyant sur leur talent, leur force de caractère et tout le travail accompli à ce jour ».