La possibilité de voir le nombre de vols internationaux réduits n'est pas à écarter. C'est ce qui ressort du communiqué ayant sanctionné une réunion consacrée à la situation sanitaire en Algérie, tenue le mercredi 19 janvier 2022. Une réunion présidée par le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune et à laquelle ont pris part le Premier ministre et des membres du Comité scientifique de lutte contre le coronavirus.

L'Algérie a réouvert partiellement ses frontières le 1er juin dernier après plus d'une année de fermeture à cause de la situation sanitaire liée au coronavirus. Depuis, Air Algérie a repris ses vols vers certains pays.

La diaspora algérienne ne cesse cependant de réclamer de renforcer le programme des liaisons aériennes et maritimes. Il est vrai que la demande est loin d'être satisfaite concernant certaines destinations telles que la France. La diaspora risque cependant de déchanter.

Un contrôle plus sévère au niveau des aéroports algériens

Les autorités algériennes n'écartent pas de procéder à une réduction du nombre des dessertes aériennes et maritimes de et vers l'Algérie. C'est ce que révèle le communiqué sanctionnant la réunion de haut niveau tenue le mercredi 19 janvier à Alger. Les autorités ont également appelé à un contrôle strict et sévère au niveau des aéroports.

À lire aussi :  Air Algérie absente du classement des meilleures compagnies aériennes africaines

« Il a été donné de constater qu'un nombre important de cas de coronavirus ont été enregistrés sur certaines liaisons aériennes arrivées en Algérie. Cela impose en urgence un contrôle plus sévère avec une réduction de vols si cela s'avère nécessaire », peut-on lire en effet dans le dit communiqué.

Fermeture des établissements scolaires en Algérie, pour une période minimale de 10 jours

Il est à noter par ailleurs que lors de cette réunion, il a été décidé de fermer les établissement scolaires des 3 paliers à partir du jeudi 20 janvier 2022 pour une durée de 10 jours, a rapporté le communiqué de la présidence de la République. Cette mesure a été prise à la suite de la flambée du coronavirus qui a été enregistrée au niveau des écoles, indique la même source.