C'est un vrai conte de fées que vient de vivre un adolescent algérien résident en Angleterre. Démuni sur le plan financier, cet Algérien de 15 ans, qui s’occupe seul de sa mère malade, a réussi le pari fou d’obtenir une bourse d'études pour rejoindre l'une des plus célèbres universités en Angleterre.

C'est ce qui est arrivé en effet, pour le jeune algérien Ilyan Benamor, âgé de 15 ans et qui vit en compagnie de sa mère dans un modeste appartement à Londres, en Angleterre. Aujourd’hui, le jeune algérien, qui s’occupait seul de sa mère malade, vient d’obtenir une bourse complète au Eton College, l’une des célèbres écoles anglaises qui compte parmi ses anciens étudiants, l’actuel Premier ministre Boris Johnson, et les princes Harry et William. C’est ce que rapporte le tabloïd britannique Daily Mail, dans son édition du 21 janvier 2022.

Alors que pour rejoindre la prestigieuse école d'Eton College, l’heureux candidat doit souvent faire partie de l’élite politique ou financière britannique, voilà que le destin a mené ce jeune algérien vers cette prestigieuse école en dépit de sa modeste situation. Ilyan Benamor, qui a consacré une grande partie de sa vie à s'occuper de sa mère handicapée dans un appartement social, se dirige vers Eton College après avoir reçu une bourse de 80 000 £, rapporte le quotidien britannique.

À lire aussi :  France : À bord d'une voiture volée, un Algérien s'engage sur l'autoroute pour fuir la PAF

Pour gagner sa place dans cette prestigieuse université anglaise, l’adolescent algérien a subi une évaluation exténuante de trois jours à l'école de Berkshire, qui comprenait trois examens d'entrée et de multiples entretiens, selon la même source. Ilyan Benamor va désormais quitter le modeste appartement dans lequel il s’occupait da sa maman, atteinte d’une grave maladie depuis qu’il avait 11 ans, pour rejoindre la prestigieuse école britannique.

Selon le Daily Mail, Lalia Amal Chikhaoui, 49 ans, mère d'Ilyan Benamor,  a quitté l'Algérie à destination de l’Angleterre juste avant la naissance de son fils, et le père de Benamor est décédé peu après dans un accident de voiture en Algérie. Lalia Amal Chikhaoui a été diagnostiquée d'un cancer lorsque son fils, Ilyan Benamor, avait neuf ans. Elle souffre aujourd'hui d'un problème de santé chronique débilitant qui limite sa mobilité.

« C'est une histoire incroyable. Peut-être que j'écrirai un livre un jour », affirme le jeune Ilyan

Devant cette situation, c’est son fils Ilyan qui s’occupe d’elle au quotidien depuis quatre années, en faisant la cuisine, le ménage et les courses. C’est d’ailleurs grâce à son engagement envers sa mère, que le jeune Ilyan a remporté le prix Newham des aidants en 2017 pour, l'aide qu'il apporte à sa mère. Ilyan a ensuite réussi sa candidature à Eton College grâce à un programme qui offre à des jeunes défavorisés exceptionnels la possibilité d'étudier dans les meilleures écoles britanniques, précise le tabloïd anglais.

À lire aussi :  France : À bord d'une voiture volée, un Algérien s'engage sur l'autoroute pour fuir la PAF

« C'est une histoire incroyable. Peut-être que j'écrirai un livre un jour. C'est certainement triompher de l'adversité, car cela a été parfois très difficile », affirme Ilyan Benamor dans les colonnes du journal britannique. « Je suis tellement excité à propos d'Eton, mais en même temps, bien sûr, je suis inquiet d'être loin de ma mère. Je l'ai dit quand j'avais 12 ans et je ressens toujours la même chose », ajoute celui qui devra désormais quitter sa mère pour rejoindre sa prestigieuse université.

La maman du jeune Ilyan n’a pas caché son bonheur en découvrant que son fils va enfin quitter le modeste quartier de Stratford à l’est de Londres pour rejoindre le célèbre Eton College. « Je suis tellement heureuse et soulagée. Il peut avoir une nouvelle vie. C'est comme un cadeau de Dieu, toutes mes prières ont été exaucées », affirme-t-elle. « Je ne veux pas qu'il s'inquiète pour moi, il s'est déjà beaucoup inquiété. Il en a déjà trop fait pour un jeune de son âge. Il est le fils le plus gentil, le plus doux et le plus aimant qu'une mère puisse demander. Il est maintenant temps de se concentrer sur sa vie et de réaliser son potentiel », ajoute-t-elle au Daily Mail.