L’Algérie, qui a été retirée il y a plus de trois mois de la liste des pays à haut risque pour les voyages en Allemagne, en raison de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, se retrouve à nouveau classée en rouge suite à la dernière mise à jour des autorités allemandes.

L’Algérie classée à nouveau zone à haut risque par l’Allemagne

En effet, dans une nouvelle mise à jour publié le 21 janvier 2022, les autorités allemandes, par le biais de l’Agence allemande chargée du contrôle et de la prévention des maladies, à savoir l'Institut Robert Koch (RKI), ont ajouté 19 nouveaux pays à la liste des zones à haut risque pour voyager en Allemagne. Cette nouvelle mise à jour des pays à haut risque, dont l’Algérie, la Tunisie et le Maroc font partie, entre en vigueur à compter du dimanche 23 janvier 2022 à minuit (00h00), selon l'institut RKI.

Selon les mesures sanitaires en vigueur en Allemagne, les personnes qui voyagent dans le pays depuis une zone à haut risque doivent suivre des règles d'entrée strictes. C’est ainsi qu’à partir du dimanche 23 janvier 2022, tous les voyageurs en provenance de l’Algérie, ainsi que ceux des zones qui font déjà partie de la liste à haut risque de l'Allemagne, doivent enregistrer leur entrée sur le site einreiseanmeldung.de, suivie d’une confirmation. « La confirmation est vérifiée par le transporteur et, si nécessaire, également par la police fédérale dans le cadre des fonctions de police des frontières », explique RKI.

À lire aussi :  Demande de visa Schengen : Les prestataires VFS Global et TLS Contact pointés du doigt

Voici les nouvelles mesures à suivre pour voyager en Allemagne

D’autre part, tous les voyageurs de plus de six ans qui arrivent en Allemagne depuis une zone à haut risque doivent présenter à partir du 23 janvier 2022 un justificatif sanitaire valide avant l’entrée sur le territoire allemand :

  • Soit une attestation de vaccination complète réalisée il y a plus de 14 jours avec un des 4 vaccins acceptés par l'Agence européenne du médicament (EMA), à savoir BioNtech/Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson. Les personnes guéries et vaccinées avec une seule dose sont considérées comme étant pleinement vaccinées.
  • Soit une preuve de guérison (QR code européen ou résultat positif d’un test PCR de plus de 28 jours et de moins de 6 mois).
  • Soit un test négatif (test PCR ou test antigénique de moins de 48 h avant l’entrée en Allemagne).

Certaines compagnies aériennes exigent des personnes non vaccinées ou non guéries la présentation d’un test PCR.

Faute d’une preuve de vaccination ou de rétablissement du Covid-19, les voyageurs en provenance de zones à haut risque doivent « respecter une quarantaine de dix jours à leur arrivée en Allemagne ». « La quarantaine peut prendre fin de manière anticipée en transmettant sur le site www.einreiseanmeldung.de le résultat négatif d’un nouveau test effectué au plus tôt 5 jours après l’entrée sur le territoire allemand », précise la même source.