Canada : Les anti-pass sanitaire secouent le pays

Manifestation de camionneurs contre le pass sanitaire au Canada

Les réfractaires au pass sanitaire dans le monde s'organisent pour protester contre cette mesure considérée comme liberticide. Des manifestations ont eu lieu dans plusieurs capitales occidentales pour réclamer la levée de cette mesure. Au Canada, des camionneurs s’opposant à l’obligation vaccinale pour traverser la frontière terrestre canado-américaine ont initié un large mouvement de contestation le 30 janvier. 

Ces opposants à cette mesure instaurée par le gouvernement canadien ont donc manifesté deux jours de suite dans la capitale canadienne Ottawa. Au même moment des camionneurs sympathisants du « Convoi de la liberté » ont bloqué une autoroute transfrontalière à l’autre bout du pays, dans l’Ouest canadien.

Les manifestants ont mis la pression sur les forces de police. « Une importante cohorte policière demeure à l’œuvre à travers le centre-ville, poursuivant sa gestion des déplacements des manifestants et camions », a indiqué dimanche la police d’Ottawa qui explique que ses ressources étaient « sous pression et pleinement occupées ».

Ainsi ce mouvement initié par les camionneurs, a été soutenu par de nombreux canadiens qui ont profité de l'occasion pour exprimer leurs ras le bol des restrictions. Ces opposants ont convergé vers Ottawa pour soutenir les routiers, venus en convois de tout le pays. Ces camionneurs ont effectué dimanche un « blocage complet » de l’autoroute 4 dans le sud de l’Alberta (ouest) près de la frontière, une artère routière majeure pour le transport des biens entre le Canada et les États-Unis. « Le point d’entrée (poste frontalier) est présentement ouvert, mais en réalité personne ne peut le traverser à partir de la Côte-Nord à moins d’être à pied », a expliqué Curtis Peters, porte-parole de la GRC (police fédérale) en Alberta, qui a estimé qu’au moins une centaine de camions bloquaient l’autoroute.

La « fuite » du Premier ministre Justin Trudeau

Face à ces importantes manifestations, le Premier ministre Justin Trudeau et sa famille ont été escortés samedi vers un lieu tenu secret, selon les médias canadiens. Cependant, le Premier ministre a annoncé sur son compte Twitter que son isolement est dû au fait qu'il soit positif au Covid-19.

Justin Trudeau est ainsi mis sous pression devant la mobilisation qui est partie pour durer à Ottawa encore un moment, puisque des camionneurs, dont certains venus d’aussi loin que de la Colombie-Britannique, à des milliers de kilomètres, entendent manifester plusieurs jours. Un mouvement qui n'est pas du gout du maire de la capitale, Jim Watson. Ce dernier a estimé dans un entretien à CBC qu’il était temps pour les manifestants de « passer à autre chose », afin qu’Ottawa retrouve la normalité.

Retour en haut
Share via
Copy link