Les médecins figurent en tête de liste de la fuite des compétences algériennes vers l'étranger. Chaque année, l'Algérie enregistre le départ de centaines de médecins vers la France, selon les chiffres officiels. C'est le cas pour l'année 2022, où 1200 praticiens algériens s'apprêtent à rejoindre les hôpitaux français.

Cela est devenu une habitude. Ces dernières années, l'Algérie enregistre un départ massif de ses médecins vers les pays étrangers, notamment la France. Plus de 5000 médecins algériens sont déjà en exercice dans les différentes structures sanitaires françaises, selon les chiffres révélés récemment par le président l'Ordre national des médecins, le docteur Mohamed Bekkat Berkani.

1200 médecins algériens vont rejoindre les hôpitaux français

La fuite des médecins algériens ne semble pas s'arrêter, puisque quelque 1200 d'entre eux s'apprêtent à rejoindre la France pendant l'année en cours après avoir réussi aux épreuves de vérification des connaissances (ECV) auxquelles ils sont soumis en France. C'est ce qu'a révélé ce samedi 5 février 2022 le docteur Lyes Merabat, président du Syndicat national des praticiens de la Santé publique (SNPSP).

« 1200 médecins algériens de différentes spécialités s'apprêtent à quitter l'Algérie pour exercer dans les hôpitaux français après avoir réussi les Épreuves de vérification des connaissances », écrit le président du SNPSP dans un message sur sa page Facebook. « L'hémorragie se poursuit », se désole Lyes Merabet.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

60 % des médecins reçus sont algériens

D'autre part, la page Doctors, qui s'intéresse à la santé et à la situation des médecins algériens, a indiqué que l'épreuve de vérification des connaissances  (EVC) en France, qui constitue la première étape de la Procédure d'autorisation d'exercice (PAE) des praticiens à diplômes hors Union européenne, a vu cette année la participation de plusieurs milliers de médecins, représentant 24 pays étrangers. Sur les 2000 praticiens reçus à l'épreuve, 1200 sont de nationalité algérienne, suivis par les Tunisiens et les Marocains, selon la même source.

Stage payé pour les médecins algériens et salaire approchant les 7000 euros

La liste des candidats reçus aux EVC sera publiée au Journal officiel de l'État français. Les candidats retenus effectueront un stage de 2 ans en milieu hospitalier (sans reprise d'études). Le médecin stagiaire étranger percevra le même salaire que le stagiaire français, soit entre 2500 et 3500 euros par mois. Le salaire sera doublé après la fin du stage pour atteindre celui le médecin français, suivi d'une  inscription au Conseil national de l'Ordre des médecins français (CNOM).