Il y a du nouveau dans l'affaire de la plainte déposée par le Club des avocats marocains contre le journaliste algérien de la chaîne qatarie BeIN Sports Hafid Derradji. Selon le site arabophone Echorouk, qui cite des sources bien informées, le parquet qatari a rejeté la plainte, et ce, à l'issue d'une enquête menée par la police économique et électronique.

Selon la même source, le rejet du parquet s'explique par les conclusions de l'enquête menée depuis le dépôt de plainte, enregistré il y a environ un mois. Une enquête qui aurait conclu que l'accusation n'était pas fondée, et que la plainte n'avait pas lieu d'être. Rappelons que Hafid Derradji a été accusée par une ressortissante marocaine d'avoir gravement insulté les femmes marocaines, cela dans un échange sur Twitter.

Hafid Derradji cible des insultes de l'accusatrice

La police économique et électronique a inspecté le compte Twitter du journaliste algérien, et ce, avec l'accord de la direction du réseau social en question. Les enquêteurs auraient découvert que Hafid Derradji n'avait eu aucune discussion avec la ressortissante marocaine qui l'accusait. L'enquête aurait révélé que c'est l'accusatrice qui avait insulté le journaliste algérien, avec des mots obscènes ayant ciblé la mère du journaliste. Hafid Derradji n'aurait pas répondu aux propos de la femme.

À lire aussi :  Le recteur de la grande mosquée de Paris apporte son soutien à Salman Rushdie

À l'issue de cette enquête et du rapport établi par la police en charge de la cybercriminalité, le parquet qatari a décidé de rejeter la plainte déposée par le Club des avocats du Maroc, estimant que les accusations étaient infondées. Mais, la même source affirme qu'environ 200 ressortissants marocains établis au Qatar ont décidé de déposer plainte à Doha contre le journaliste algérien de BeIN Sports.

Polémique avec le conflit algéro-marocain en toile de fond

Pour rappel, le Club des avocats marocains a annoncé, le 22 janvier 2022, sa décision de déposer plainte contre Hafid Derradji, suite à la mise en ligne sur les réseaux sociaux de publications accusant le journaliste algérien d'avoir utilisé des mots obscènes pour traiter les femmes marocaines. Les internautes marocains relayaient une accusation faite par une ressortissante marocaine qui a attribué ces mots au commentateur de BeIN Sports.

De son côté, Hafid Derradji avait rejeté les accusations portées à son encontre, affirmant qu'il n'avait pas l'habitude de répondre à des inconnus sur les réseaux sociaux. Pour lui, la discussion en question était un montage. Le démenti apporté par Hafid Derradji n'avait pas suffi pour stopper la polémique, surtout qu'elle était alimentée par le conflit entre l'Algérie et le Maroc, qui s'est aggravé depuis la rupture des relations diplomatiques décidée par l'Algérie à la fin du mois d'août 2021.