L'actrice et influenceuse Numidia Lezoul, actuellement sous mandat de dépôt, continue de faire parler d'elle. En effet, il y a quelques jours, sa sœur a affirmé qu'elle était dans un état physique et mental insoutenable. Le mercredi 23 février, le journal arabophone Ennahar a soutenu le contraire, affirmant que l'influenceuse se portait plutôt bien.

Numidia Lezoul a été mise sous mandat de dépôt le 20 janvier dernier pour son implication présumée dans l'affaire Future Gate. Son absence des écrans et sur les réseaux sociaux ne l'a pas fait disparaître de la scène pour autant. Son état de santé suscite de vives inquiétudes, mais aussi des interrogations. Sara, sa sœur, a publié un message poignant sur Instagram, le 21 février dernier, affirmant que Numidia Lezoul ne va pas du tout bien.

Numidia s'est « éteinte comme une bougie »

« Si vous l'aviez vu, si seulement vous l'aviez vu ! Non, en réalité, je préfère que vous ne la voyiez pas et je ne veux pas trop vous décrire ce que j'ai vu, puisque cela est assez triste, mélancolique, voire tragique », a écrit Sara Lezoul. Et d'ajouter : « la vérité ; elle s'est éteinte comme une bougie. Son sourire a définitivement quitté son visage. Elle utilisait ses dernières forces pour garder sa face devant maman aussi digne qu'elle a toujours été. Son angoisse était glaciale ». Pour Sara, sa sœur « consume ses derniers espoirs. C'est horrible ».

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Les internautes étaient nombreux à témoigner leur sympathie et leur soutien à l'influenceuse et à sa famille après ce témoignage.

Pour Ennahar, Numidia Lezoul fait la fête en prison

Par ailleurs, le mercredi 23 février 2022, le journal Ennahar a publié un article dans lequel il a soutenu le contraire. Citant ses propres sources, le quotidien a affirmé que Numidia Lezoul se portait comme un charme, pour ainsi dire. Pis encore, le média affirme que sa source précise que la détenue s'amuse bien avec les autres détenues, se permettant même de rigoler et de faire la fête en chantant et en dansant dans les cellules. Chose qui a soulagé certains, mais qui semblait invraisemblable pour d'autres.

D'ailleurs, la sœur de Numidia Lezoul a réagi à cet article dans la soirée de ce même mercredi. « Quand j'ai lu l'article, j'ai failli croire que ça parlait d'une salle des fêtes, pas d'un centre de détention », a écrit Sara Lezoul sur Instagram. Cette dernière a réaffirmé que sa frangine était bel et bien abattue moralement et physiquement.