Le joueur de père français et de mère algérienne, Romain Faivre, qui évolue depuis quelques semaines à l'Olympique lyonnais, semble avoir fait son choix, en termes de carrière internationale. Le milieu de terrain, très sollicité par les fans algériens qui l'invitent à opter pour l'Algérie, n'a pas éludé la question sur les colonnes du quotidien Le Progrès.

Tout compte fait, Romain Faivre n'est pas intéressé par la sélection algérienne. Il rêve même de l'équipe de France et il le dit sans ambages. "Forcément, je l’ai dans un coin de ma tête, l'Équipe de France est un rêve. Lyon est réputé pour emmener ses meilleurs joueurs en Équipe de France. Il faut avoir des ambitions, sans brûler les étapes. Si je fais de très bonnes performances en club, l’occasion peut se présenter, on ne sait jamais de quoi demain sera fait", a en effet affirmé clairement le jeune joueur qui bouclera en juillet ses 24 ans.

Ainsi, Romain Faivre prend le chemin pris par d'autres avant lui. Des joueurs comme Nabil Fekir (Real Betis, Espagne), Houssam Aouar (O. Lyon, France) ou encore Amine Gouiri (OGC Nice, France) qui ont choisi l'équipe de France, au détriment de la sélection algérienne.

L'équipe de France, le choix prévisible pour Romain Faivre

Il faut dire que pour le cas du milieu lyonnais, arrivé de Brest en janvier, le choix de la France était très prévisible. Il s'est déjà prononcé sur son avenir international, mais sans que son propos ne soit catégorique. "J’ai des origines algériennes par ma mère. Je reçois plein de messages sur mes réseaux. Comme tout est allé très vite pour moi, je suis devenu international espoirs français l’année dernière. Ces rumeurs ne sont pas difficiles à gérer parce que je me concentre sur le foot et mon club », avait-il affirmé

. Je n’y pense même pas. Pour te dire, je n’ai même pas été approché et je n’en ai jamais parlé avec mes parents. Mon père est Français, il doit avoir envie que je joue pour l’équipe de France. Moi, je fais mes matchs et c’est tout. Je ne pense pas à tout ça. Je passe les caps petit à petit ", a-t-il ajouté en janvier dans un entretien accordé à Onze Mondial, cela en réponse à une question sur les rumeurs faisant état de contacts avec la Fédération algérienne de football (FAF).