Une nouvelle ligne maritime sera lancée prochainement entre l'Algérie et le Sénégal. Des instructions ont été données dans ce sens par le chef de l'État lors du Conseil des ministres tenu dimanche 27 février 2022, a indiqué un communiqué ayant sanctionné cette réunion. 

L'Algérie renforce de plus en plus son réseau de trafic maritime international. Annoncée au début du mois en cours par le ministre des Transports Aissa Bekkai, une première route entre Alger et la capitale mauritanienne, Nouakchott, a été lancée officiellement, jeudi 24 février dernier.

Le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune a annoncé, le 20 février 2022, qu'une nouvelle ligne maritime verra le jour entre Alger et Doha au Qatar, pour le transport des marchandises et des voyageurs. Elle sera lancée avant la fin de l'année en cours. L'annonce a été faite par ce dernier lors de la rencontre avec des membres de la diaspora algérienne établie au Qatar en marge de sa visite dans ce pays.

Ce dimanche 27 février 2022, le chef de l'État a également donné des instructions du Conseil des ministres, pour le lancement prochain d'une route maritime entre l'Algérie et la capitale du Sénégal, Dakar. C'est ce que ressort du communiqué ponctuant cette réunion. « Le président de la République s'est également félicité de l'ouverture d'une ligne maritime vers la Mauritanie et a ordonné l'ouverture, dans les plus brefs délais, d'une autre ligne similaire vers Dakar (Sénégal) », peut-on lire dans ledit communiqué, qui ne donne cependant aucun détail sur ce projet.

Un projet qui entre en fait dans la stratégie de l'Algérie, qui a toujours exprimé sa volonté de s'ouvrir sur le monde et le continent africain plus particulièrement. Il est clair que cela passe par le renforcement des lignes de transport maritime et aérien vers les pays voisins et ses partenaires économiques. Cela dit, dans l'immédiat, l'espoir de pas mal d'Algériens c'est de voir le programme de vols internationaux renforcer à défaut d'une réouverture totale des frontières.