Un sans-papiers algérien a joué à la loterie belge et a gagné le pactole. Mais le jeune harraga algérien ne peut récupérer son gain, en raison de son incapacité à prouver son identité, lui qui vit en Belgique sans pièce d'identité ni compte en banque.

Selon une dépêche de l'AFP reprise par Le Figaro, l'Algérien de 28 ans a gagné le gros lot au loto belge. Il lutte actuellement pour récupérer son gain, estimé à 250 000 euros, son souci est qu'il ne peut pas prouver son identité. Beaucoup de harraga détruisent leurs papiers d'identité pour qu'ils ne puissent pas être renvoyés dans leurs pays d'origine.

Au départ, l'Algérien, dont l'identité n'a pas été révélée, a envoyé trois amis à lui pour récupérer le gain, mais la loterie nationale a refusé de le leur remettre. Ils ont même été soupçonnés d'avoir volé le billet gagnant. Pour cela, la police a été impliquée et les trois malheureux ont dû passer une nuit en garde à vue.

Cet épisode avec ses amis, également d'Afrique du Nord, a conduit le parquet de Bruges, dans le nord de la Belgique, à ouvrir une enquête pour retrouver le gagnant. Pour dédouaner ses amis, le jeune Algérien s'est présenté à la police en compagnie d'un avocat, Me Alexander Verstraete qui n'a pas manqué de commenter cette affaire.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

« Mon client est en situation illégale, il n'a aucun papier et n'a pas non plus de compte en banque », a dit l'avocat, « nous sommes en train de chercher ces documents qui pourront prouver son identité, il va devoir contacter sa famille en Algérie », a expliqué l'avocat du jeune Algérien. En d'autres termes, il doit récupérer des documents depuis l'Algérie pour que son identité soit établie.

L'Algérien a eu la promesse de ne pas être reconduit avant de récupérer son gain

Selon le même avocat, le ticket gagnant a été acheté il y a quelques semaines à Zeebruges, une petite localité de Bruges. C'est à partir de là que les migrants tentent de faire la traversée vers l'Angleterre, en se cachant dans des containers ou des camions. Il est possible que l'heureux gagnant au loto attendait sa chance pour aller vers le Royaume-Uni.

Me Verstraete ne manque pas de préciser que son client n'a pas l'intention de rester en Belgique. D'ailleurs, il n'a pas demandé l'asile. Aussi, les autorités belges ont promis de ne pas le reconduire à la frontière avant qu'il ne récupère ses 250 000 euros de gain.