Le match qui opposera, le 4 juin, l'équipe d'Algérie à la sélection de l'Ouganda n'aura finalement pas lieu au nouveau stade olympique d'Oran, alors que la FAF avait annoncé que le stade serait prêt.

En effet, c'est la Fédération algérienne de football (FAF) qui l'annonce dans un communiqué laconique publié dans la soirée de mercredi 25 mai. La rencontre des éliminatoires de la CAN 2023 n'aura pas lieu au stade olympique d'Oran, mais au stade du 5 juillet à Alger. Le match aura lieu à 20 heures, selon la même source.

« La Fédération algérienne de football a introduit une demande auprès de La Confédération africaine de football (CAF) pour la domiciliation du match Algérie-Ouganda, comptant pour la 1re journée des éliminatoires de la 34e édition de la CAN TotalEnergies – Côte d'Ivoire 2023, le 4 juin 2022 au stade 5-juillet-1962 d'Alger (20 h 00 – 19 h 00 GMT), au lieu du nouveau stade olympique d'Oran », a indiqué la FAF dans son communiqué.

Le nouveau stade d'Oran n'est toujours pas fonctionnel

Pour l'instance footballistique nationale, le nouveau stade de la capitale de l'Ouest ne sera pas fonctionnel à la date prévue pour le match. « Cette demande est motivée par le fait que l'enceinte appelée à abriter les prochains Jeux méditerranéens d'Oran 2022 ne peut être finalement fonctionnelle à la date du 4 juin pour accueillir la rencontre de l'équipe nationale », a précisé l'Instance dirigée par Charaf-Eddine Amara.

Mais ce n'est pas l'avis d'autres sources qui avancent un tout autre motif pour cette délocalisation. En effet, d'autres  affirment que la vraie raison de ce changement vient du refus du Comité d'organisation des Jeux méditerranéens de voir se dérouler le match Algérie-Ouganda dans l'enceinte devant accueillir la compétition méditerranéenne. En fait, le Comité dirigé par l'ex-ministre de la Jeunesse et des Sports, Aziz Derouaz, veut préserver la pelouse en prévision des JM 2022 dont l'ouverture est programmée pour le 25 juin.