Après deux années de pandémie, qui a laminé le pouvoir d'achat, la crise en Ukraine qui a fait flamber l'inflation mondiale, les espoirs d'une reprise économique sont laminés. Dans cette conjoncture, les Algériens sont nombreux à ne pas pouvoir se permettre des vacances cet été 2022. Ce qui va inéluctablement impacter le tourisme local déjà très touché par les crises successives qu'il a traversées. Pour sauver ce secteur, les banques viennent à la rescousse avec une nouvelle formule.

En effet, des banques proposent des formules de voyages « abordables ». C'est le cas d'Al Salam Bank Algeria, qui a signé le 31 mai dernier à l'hôtel Nacib à Al Nakheel Beach, à l'ouest d'Alger, un accord avec le complexe Nacib Tour dans un premier temps, qui sera suivi d'un ensemble de futurs accords visant à « encourager les touristes algériens à se rendre dans les infrastructures touristiques nationales pendant leurs vacances et à réduire ainsi considérablement le transfert de devises à l'étranger ».

Cette nouvelle formule, dénommée Siahati (mon tourisme), vise a encourager le tourisme local algérien. Le directeur général d'Al-Salam Bank Algérie, Haider Nasser, explique dans une conférence de presse : « Le partenariat avec Nacib Tour est le début d'accords à conclure avec un groupe d'opérateurs du secteur touristique afin de promouvoir le tourisme interne en Algérie et de travailler pour exhorter les Algériens à préférer une destination touristique nationale au lieu de voyager à l'étranger ». Il a indiqué que « la banque, par le biais de l'accord, achète le séjour pour le revendre par tranches à ceux qui souhaitent bénéficier du nouveau service bancaire ».

Les banques peuvent jouer un rôle dans la relance de la consommation en Algérie

De son côté, le directeur général de Nacib Tourisme, Djamel Nacib, estime que « l'Algérie est riche en potentialités touristiques diversifiées, et le nouveau produit bancaire, en coopération avec son entreprise, peut être un bon geste pour promouvoir le tourisme interne ».

Cette offre permet aux bénéficiaires d'acheter des voyages en plusieurs tranches avec l'une des agences de tourisme agréées par la banque à travers le livret d'investissement Siahati. Ceux qui souhaitent bénéficier de cette offre doivent ouvrir un compte pour le livret Siahati, avec un dépôt minimum de 30'000 dinars et un engagement d'épargner cette somme pendant une année complète.

Il faut dire que dans cette conjoncture économique difficile pour les bourses algériennes, les banques peuvent jouer un rôle important dans la relance de la consommation. Elles pourront dynamiser certains secteurs peu développés et très touchés par la crise économique et l'inflation.