Ralentie par la pandémie, la ruée des Israéliens vers le Maroc reprend pour cette saison estivale. En effet, le Maroc s’apprête à vivre une saison estivale pas comme les autres. Le pays s'organise pour accueillir sur son territoire des milliers de touristes israéliens cet été. Cet intérêt pour le Maroc de la part des Israéliens s'est accru depuis la normalisation des relations diplomatiques entre le royaume chérifien et Israël.

Ainsi, ils sont des milliers d’Israéliens qui s’apprêtent à se rendre au Maroc. Que se soit pour pèlerinage sur les terres de leurs ancêtres, visites familiales ou tourisme, ces israélien seront nombreux à programmer des voyages au Maroc. Ils seront environ 200 000, selon la presse marocaine, à visiter le royaume cet été. Ces médias affirment que certains Israéliens viennent faire la fête, d’autres pour visiter les sanctuaires ou pour redécouvrir les racines familiales. Ces médias rappellent que quelque 700 000 Israéliens sont d’origine marocaine. Ce chiffre annoncé par les médias représente quatre fois plus de touristes israéliens qui ont visité le Maroc depuis l’accord de normalisation des relations diplomatiques entre les deux pays.

Cette ruée des Israéliens confirme que la coopération entre les deux pays prend de l'ampleur. Elle a connu une avancée significative. Nombreuses sont les entreprises israéliennes qui s’intéressent au royaume et y investissent. La chaîne de télévision israélienne i24News a inauguré deux bureaux au Maroc, un à Rabat et le second à Casablanca. Une soirée de gala a été organisée sur le célèbre site du Chellah, à Rabat, dans le cadre de l’ouverture de ces bureaux, à laquelle ont participé 500 personnalités marocaines, israéliennes et étrangères.

À lire aussi :  Visite du président français Emmanuel Macron en Algérie : au-delà du devoir de mémoire et du gaz (contribution)

Le Maroc prêt à accueillir les touristes israéliens

Il faut dire que cette ruée a déjà été attendue en 2021. Pour accueillir ces touristes israéliens, le Maroc avait pris une série de dispositions. Le royaume avait commencé à former ses professionnels du tourisme sur la culture juive et l’histoire du patrimoine juif marocain. Séminaires et formations techniques sont initiés. Ainsi, les touristes israéliens ont la possibilité de se rendre au Maroc depuis l'ouverture de lignes aériennes directes entre les deux pays. Une décision qui fait suite aux accords signés entre le Maroc et Israël, sous la houlette des États-Unis.

Il faut également souligner que même si elle réjouit les professionnels du tourisme, la décision d'ouverture du tourisme de masse aux Israéliens ne fait pas l'unanimité au Maroc. Les voix qui s'étaient élevées contre la normalisation avec Israël continuent de dénoncer le rapprochement Maroc-Israël. Considérée comme une « cause nationale » dans le royaume, la cause palestinienne mobilise toujours la société civile et quelques partis politiques d’extrême gauche et des islamistes opposés à cette normalisation.