L’Algérie est décidément habituée aux bas des classements mondiaux ces derniers temps. Le pays est une nouvelle fois aux dernières places en ce qui concerne l'indice mondial de la paix 2022. L’Algérie occupe, en effet, la 96e place sur les 163 pays listés selon le rapport annuel du Global Peace Index (GPI, Indice mondial de la paix). 

Ainsi, pour la 16e édition de ce rapport, l'Algérie gagne 10 places, mais reste toujours parmi les pays les moins performants. En Afrique, vingt-sept pays ont amélioré leur rang dans l’édition 2022 de l’indice mondial de la paix réalisé par le think tank australien Institute for Economics and Peace (IEP). L'Angola, qui a gagné 14 places dans le classement pour occuper la 78e position à l’échelle mondiale, a enregistré la meilleure progression sur le continent africain.

Par ailleurs, pour les pays de l'Afrique du Nord, l'Algérie gagne 10 places et se retrouve à la 96e place. Le Maroc gagne 9 places et se hisse à la 74e place. De son côté, la Tunisie recule de 3 places et se retrouve à la 85e place.

Pour cette année 2022, ce classement qui mesure la paix à l'échelle de la planète révèle que le niveau moyen de la paix mondiale s'est détérioré de 0,3 % en 2021. Il s'agit de la onzième détérioration de la paix au cours des quatorze dernières années, avec 90 pays qui se sont améliorés et 71 qui se sont détériorés. L’Islande est à la tête de ce classement, suivie de la Nouvelle-Zélande, l'Irlande, le Danemark, l'Australie, le Portugal, la Slovénie, la République tchèque, Singapour et le Japon, qui referme le top 10 de ce classement. À la queue de ce classement pour la cinquième année consécutive, l'Afghanistan est le pays le moins pacifique, suivi du Yémen, de la Syrie, de la Russie et du Soudan du Sud. Il faut dire aussi qu'en raison du conflit en Ukraine, les deux belligérants de cette guerre sont deux des cinq pays qui ont connu les plus fortes détériorations pacifiques.