La France maintient toujours ses sanctions à l'octroi de visas aux Algériens. Des sanctions décidées en septembre 2021 pour les Algériens, Marocains et Tunisiens. En effet, selon les chiffres publiés par le site Schengen Visa Info, les autorités françaises ont rejeté 31 955 demandes de visa Schengen pour la France, déposées en 2021. Ce chiffre représente 80,5 % du nombre global de demandes de visa Schengen rejetées par les pays européens pour les Algériens. 

Selon toujours le même site, ils sont 140 212 Algériens qui ont demandé un visa Schengen en 2021. Sur ce nombre 83 941 d'entre eux ont reçu une réponse positive à leur demande, ce qui signifie que les 32 % restants ont vu leur demande rejetée. Ainsi, le plus grand nombre de visas rejeté a été l'œuvre des autorités françaises alors que l'Espagne arrive à la deuxième position, avec 4 912 demandes.

Toutefois, malgré ce nombre astronomique de rejets, la France reste le pays qui a délivré le plus de visas pour les Algériens (cela est relatif au nombre de demandes déposées). En effet, ce pays a délivré 44 032 visas aux ressortissants algériens. Elle est suivie de l'Espagne avec 34 139 visas, l'Italie avec 2 898 visas et la Suisse avec  641 visas.

Il faut dire que ce nombre élevé de visas refusés aux Algériens confirme la décision française de réduire drastiquement la délivrance de visas aux ressortissants de pays de l'Afrique du Nord. Cette décision est prise, selon les Français, suite au refus des trois pays du Maghreb de rapatrier leurs ressortissants faisant l'objet de mesures d'expulsion. La décision a été prise en catimini, en août 2021, et annoncée en septembre. Il s'agit de réduire de 50 % le nombre de visas Schengen accordés aux ressortissants algériens et marocains et de 30 % aux Tunisiens.

En fait, l'Algérie est la plus lourdement sanctionnée dans cette histoire, surtout que cette réduction avait pris l'année 2020 comme référence. C'est-à-dire durant l'année de la crise sanitaire liée au coronavirus. Cependant, il faut signaler que l'année 2021 n'est pas la seule où le nombre de visas refusés est énorme. En 2020, l'Algérie a eu un taux de rejet de 38 %. En 2019 le taux a atteint 43 %. Tandis qu'en 2018, le taux de rejet était de 45,5 %.