Tremblement de terre à Oran : Un complexe sportif endommagé

Vue aérienne de la ville d'Oran

La secousse tellurique d'une magnitude de 5,1 sur l'échelle de Richter qui s'est produite le 26 juin à Oran a endommagé un complexe sportif destiné à accueillir une partie des Jeux méditerranéens organisée dans cette ville. Il s'agit du complexe sportif 24 février de la ville d'Arzew, dont l'infrastructure a connu certaines fissures.

En effet, le Wali d'Oran s'est rendu dans cette ville pour s’enquérir de la situation dans ce complexe qui accueille les compétitions de handball de la 19e édition des Jeux méditerranéens. Ce complexe a connu des fissures dans sa structure suite au tremblement de terre qui a frappé la région de l'oranie.

Ainsi, El Bahia accueille 3400 athlètes pour relever les défis du sport. Elle est l’hôte de vingt-six pays qui participeront à cette édition des Jeux méditerranéens. Il s'agit de  l’Albanie, l’Algérie, l'Andorre, la Bosnie-Herzégovine, Chypre, la Croatie, l’Égypte, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, le Kosovo, le Liban, la Libye, la Macédoine du Nord, Malte, le Maroc, Monaco, le Monténégro, le Portugal, Saint-Marin, la Serbie, la Slovénie, la Syrie, la Tunisie et la Turquie. Ces athlètes vont concourir dans 24 disciplines, telles que l’athlétisme, la boxe, le football, la gymnastique, la natation ou encore le volley-ball.

Après une première journée, qui a connu une ouverture grandiose, la deuxième journée a été marquée par les premières médailles d'or pour les Algériens, mais aussi par un tremblement de terre qui a touché la région. Un tremblement de terre qui n'a fait aucune victime, mais qui a relativement endommagé certaines structures. Des dégâts qui sont minimes et qui ne remettent pas en cause la viabilité de ces structures telles que le complexe sportif 24-février de la ville d'Arzew.

Retour en haut
Share via
Copy link