Des ressortissants algériens sont bloqués en Espagne depuis plusieurs jours. C'est ce qu'a indiqué un député de l'émigration hier samedi 16 juillet. Il s'agit de Abdelouahab Yagoubi, qui, dans une publication sur sa page Facebook, espère leur prise en charge dans les plus brefs délais. 

La galère des Algériens résidants dans les différents pays européens n'en finit toujours pas. Ces derniers ont pourtant cru que leur cauchemar allait connaitre sa fin après la reprise des liaisons maritimes dans le cadre de la réouverture partielle des frontières. Ce n'est décidément pas le cas et des centaines d'entre eux trouvent toutes les peines du monde pour se rendre en Algérie cet été.

En quête d'une traversée pour rentrer au pays

Les vols et les traversées maritimes affichent complet au départ des différents pays. Devant l'impossibilité de se procurer une réservation dans leurs pays de résidence, certains Algériens ont opté pour un autre plan. C'est le cas de ces dizaines d'entre eux, résidant pour la plupart en France, qui ont décidé de rejoindre l'Espagne dans le but d'embarquer sur le bateau d'Algérie Ferries desservant la ligne Alicante-Oran. Ils étaient d'ailleurs nombreux à se présenter au port de la ville espagnole, le 8 juillet dernier, afin de prendre place sur le navire Tariq Ibn Ziyad qui s'apprêtait à prendre la mer à destination d'Oran.

Une pagaille indescriptible a été enregistrée alors sur place. Ces Algériens voulaient embarquer coute que coute, alors que les responsables du port étaient intransigeants et leur ont refusé l'accès. Il a fallu, ce jour-là, l'intervention des agents de l'ordre pour évacuer les lieux. Depuis ces dizaines d'Algériens vivent le calvaire au quotidien. Selon des témoignages cités par le site Algérie360[1]Espagne : les algériens sans billets bloqués au port, Algérie360, ces derniers se trouvent toujours sur les lieux. Ils affirment être livrés à la rue, au moment où « des navires quittent le port vide ».

Le député de l'émigration Abdelouahab Yagoubi a confirmé l'information, le 16 juillet, à travers une publication sur sa page Facebook. « Dans l’attente d'une prise en charge urgente des Algériens qui souffrent depuis plusieurs semaines aux ports espagnols, notamment à Alicante, j’espère que le lancement du plan de traversées Alger-Naples-Alger (dès le 24 juillet 2022) répondra en partie à la forte demande de nos ressortissants résidant en Europe et intéressés par cette nouvelle ligne », a écrit le parlementaire.

References