Ça commence à bouger du côté des autorités algériennes en matière de voyages de et vers l'Algérie. Les mésaventures que les Algériens de la diaspora ont vécues ces dernières semaines, à l'occasion des traversées maritimes ou des vols vers l'Algérie, semblent avoir secoué le cocotier, allant jusqu'à faire intervenir le Chef de l'État, Abdelmadjid Tebboune.

En effet, la situation peu reluisante des voyages vers l'Algérie cet été a enfin fait réagir les autorités. Après la décision de la compagnie maritime nationale Algérie Ferries d'organiser des traversées supplémentaires pour récupérer les Algériens bloqués à Marseille, en France, et à Alicante, en Espagne, c'est au tour du ministère algérien des Transports de prendre une mesure qui pourrait être utile pour les Algériens de l'étranger s'apprêtant à se rendre en Algérie.

En fait, le département de Abdellah Moundji a décidé de créer une cellule de veille chargée de recevoir et de prendre en charge les doléances des Algériens, notamment ceux établis à l'étranger. C'est ce qui ressort du communiqué que le ministère des Transports a publié, mardi 19 juillet, sur sa page Facebook, donnant notamment une adresse électronique et un numéro de téléphone.

Un email et un numéro de téléphone à disposition des voyageurs algériens

« Dans le cadre de l’amélioration du service public, de la prise en charge des difficultés relatives à l’acquisition des billets d’avion et du suivi des préoccupations des citoyens relatives au voyage de et vers l’Algérie, le ministère des Transports informe de la mise en service d’une cellule de veille et de suivi, au niveau de ses services, qui se chargera d’enregistrer et de traiter les préoccupations et les doléances de ces citoyens », a en effet indiqué le ministère des Transports dans son communiqué.

Le même ministère fait savoir que les Algériens désireux de se plaindre ou de faire part de leurs doléances, peuvent le faire en envoyant leurs requêtes à l'adresse électronique de la cellule de veille « [email protected] » ou en appelant au numéro « 00 213 23 05 93 42 ». Le département en charge des transports indique enfin que l'email et le numéro de téléphone de la cellule resteront actifs 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.