12 harraga disparus et 2 sauvés suite au naufrage de leur embarcation au large de Mostaganem

Douze harraga sont portés disparus au large de Mostaganem, après le naufrage de leur embarcation, a-t-on appris de l'activiste espagnol Francisco Jose Clemente Martin, qui œuvre au Centre international pour l'identification des migrants disparus (CIPIMD), il a rendu cette information publique ce mercredi 27 juillet, en milieu de journée. Deux autres harraga ont été sauvées par les éléments de la marine algérienne, a-t-il précisé.

Dans sa publication sur Facebook, le membre de l'ONG espagnole a fait savoir qu'une embarcation avec 14 personnes de nationalité algérienne à bord a fait naufrage au large de Mostaganem. Le naufrage a eu lieu dans les eaux internationales, a-t-il indiqué, en précisant qu'il y avait une femme parmi les occupants de l'embarcation.

« Ils sont partis lundi à 23 heures de Mostaganem, à bord d'un bateau à fibre blanche, avec un moteur Yamaha 115 chevaux », a également affirmé Francisco Jose Clemente Martin, qui regrette que plus de 36 heures après leur départ de la côte algérienne, aucun corps de disparu n'ait été retrouvé dans l'eau.

94 harraga Algériens rejoignent les côtes espagnoles

Par ailleurs, dans trois autres communications publiées dans la matinée de ce mercredi, l'activiste au CIPIMD, au niveau d'Almeria, dans le sud de l'Espagne, a fait part de l'arrivée de plusieurs embarcations de harraga venant des côtes algériennes. En tout, 94 Algériens sont arrivés ce mercredi vers les côtes espagnoles, au niveau de trois villes différentes, en l'occurrence Almeria, Carthagène et Alicante. Francisco Jose Clemente Martin précise que 14 ressortissants syriens font partie des harraga ayant fait la traversée.

Le nombre de harraga algériens qui font la traversée vers la rive nord de la Méditerranée augmente chaque jour. Rien que pour la journée d'hier, près de 260 d'entre eux ont réussi à rejoindre les côtes des Îles Baléares, Carthagène, et Almeria, entre autres.

Retour en haut
Share via
Copy link