La traversée maritime en aller-retour qui a relié cette semaine les ports d'Alger et de Naples a été une réussite dans les deux sens. C'est ce qu'a déclaré, mardi 26 juillet, le directeur général de l'ENMTV par intérim, Saïd Mohellebi, qui était parmi la délégation qui a accueilli les premiers voyageurs de cette nouvelle ligne. Cela contredit certains cadres d'Algérie Ferries qui considère que cette ligne n'est pas rentable pour la compagnie.

En effet, l'agence officielle APS était aussi présente au port d'Alger à l'arrivée des voyageurs de cette ligne entre Alger et Naples et le premier responsable d'Algérie Ferries n'a pas manqué de saisir l'opportunité de cette présence pour faire part de ses sentiments, notamment en considérant que le voyage à bord du Tariq Ibn Ziyad était « une réussite, en aller et en retour ». Dans ce sens, il a fait savoir que 711 passagers et 156 véhicules étaient à bord du navire en provenance de Naples.

Et puisque la traversée a été une réussite aux yeux du responsable en question, il est question de perpétuer la ligne et d'augmenter le nombre de dessertes. Pour le DG de l'ENTMV par intérim, cette ligne entre Alger et Naples « va aller dans la durée », promettant même que « le nombre des dessertes sera revu à la hausse, avec l'autorisation du ministère des Transports ». Il est vrai que dans un premier temps, Algérie Ferries n'a programmé que deux dessertes en août (le 3 et le 14 août) et deux autres en septembre (le 4 et le 18), et ce, en plus de cette traversée inaugurale de juillet.

À lire aussi :  Air Algérie : Redéploiement stratégique en Afrique

Ligne entre Alger et Naples : Rentable ou pas ?

Cette déclaration du patron intérimaire d'Algérie Ferries intervient moins de 24 heures après celle d'une source interne de la compagnie maritime algérienne qui affirmait que la ligne entre Alger et Naples n'était pas rentable[1]Algérie Ferries : Des navires continuent de faire des traversées quasi vides. Surtout que la même source a affirmé que la traversée aller a eu lieu avec seulement les membres de l'équipage, donc zéro passager. D'ailleurs, le DG de la compagnie s'est abstenu de donner les chiffres de la traversée Alger-Naples et s'est contenté de présenter ceux de la traversée Naples-Alger.

Pour rappel, la ligne entre Alger et Naples a été lancée en application de la décision du Chef de l'État algérien, Abdelmadjid Tebboune, qui entendait renforcer les relations entre l'Algérie et l'Italie. D'ailleurs, cette décision a été prise à l'occasion de sa visite effectuée à Rome à la fin du mois de mai. Une décision qui n'est pas étrangère à la crise diplomatique entre l'Algérie et l'Espagne, ouverte par le revirement en mars 2022 du gouvernement de Pedro Sanchez dans le dossier du Sahara occidental.