Les Algériens de France commencent à voir le bout du tunnel en matière de prix des billets d'avion. Ce qui est normal à l'approche de la fin de l'été. Et la compagnie aérienne espagnole Volotea ne veut pas passer à côté de cette tendance à la baisse des prix, et ce dès la troisième dizaine du mois d'août. Mais, il y a des conditions.

En effet, la compagnie low cost Volotea a décidé de casser les prix pour ses vols entre la France et l'Algérie. Il est vrai que ce n'est pas tous les jours que l'on trouve des billets à 35 euros entre Bordeaux et Alger. Et c'est ce que propose Volotea à partir du 22 août. Des billets à 35 euros, mais sur son site de réservation, les visiteurs devraient rester vigilants, car pour bénéficier réellement d'une bonne affaire, le voyageur devra retarder son retour d'Alger.

En fait, les prix affichés par Volotea baissent à partir du 22 août, mais cette baisse à 35 euros ne concerne que l'aller de Bordeaux vers Alger. Une simulation sur le site de la compagnie aérienne espagnole révèle que le retour d'Alger vers Bordeaux est affiché entre 400 et 613 euros. Et pour les Algériens du sud-ouest de la France qui cherchent des bas prix pour les vols retour, ils devront rester en Algérie jusqu'au 19 septembre pour trouver un vol à 74 euros d'Alger vers Bordeaux. Et de ce fait, le vol aller-retour coûtera 109 euros.

Bordeaux-Alger en aller-retour avec Volotea

Bordeaux-Alger en aller-retour avec Volotea

France-Algérie : Un aller-retour à 109 euros, qui peut en profiter ?

Mais ces tarifs alléchants ne peuvent bénéficier à certaines catégories d'Algériens en France. Ceux qui ont des obligations professionnelles, particulièrement ceux qui ne peuvent pas prendre leur congé en septembre. Mais ceux qui vont rater ces prix bas de Volotea sont les familles qui ont des enfants scolarisés. Ces derniers doivent retrouver les bancs de l'école au début du mois de septembre et le retard est sévèrement puni dans les écoles françaises.

À lire aussi :  France : Le nombre d'expulsions en nette augmentation

Donc, de nombreux Algériens ne peuvent se permettre de rester en Algérie durant le mois de septembre. Mais il importe de signaler que ces tarifs restent très recherchés par les jeunes célibataires et particulièrement ceux qui peuvent prendre un congé pendant cette période. Ceux-là se réjouiront de rentrer en Algérie pour la modique somme de 109 euros, avec l'idée que même les dépenses qu'ils auront en Algérie ne seront pas aussi élevées que celles qu'ils auront s'ils restaient en France.