Après avoir touché le fond ces deux dernières années, à tel point qu'elle était devenue insignifiante pour nombre d'Algériens, l'allocation touristique repart en hausse depuis quelques semaines. Le montant alloué dépasse actuellement les 100 euros, alors qu'il n'était que de 85 euros en 2020.

L'allocation touristique est un montant que tout voyageur algérien vers l'étranger peut échanger auprès de la banque. Le montant est fixé à 15 000 dinars. La somme en devise à laquelle le touriste ouvre droit est déterminée selon le taux de change officiel.

Durant ces quelques dernières années et suite à la dépréciation du dinar par rapport à l'euro, le montant de cette allocation s'est nettement détérioré, à tel point que certains experts ont réclamé sa suppression pure et simple. En effet en 2020 et 2021, elle ne dépassait pas les 90 euros.

Depuis le début du mois d'aout en cours, ce montant connait une légère hausse. Il est estimé en effet à 102 euros par personne. Il est vrai que cette augmentation demeure minime, mais elle pourra quand même bénéficier aux Algériens partant à l'étranger. Ces derniers espèrent d'ailleurs que cette somme continuera son ascension à l'avenir.

Le montant de l'allocation touristique reste insignifiant

Des experts proposent de leur côté l'ouverture de bureaux de change pour permettre aux touristes algériens d'échanger autant d'argent qu'ils veulent à moindre cout par rapport aux tarifs pratiqués au niveau du marché noir. C'est l'avis d'ailleurs de l’expert économique Abdel Rahman Aya, qui a été interpellé sur le sujet par le journal arabophone Echorouk.

À lire aussi :  DV lottery 2024 : Date d'inscription et conditions d'accès

Ce dernier a affirmé en effet que l'allocation touristique accordée pour les Algériens est insignifiante et ne peut pas répondre à leurs besoins. Cet économiste a en outre expliqué cette petite augmentation du montant de l'allocation touristique enregistrée cet été par la hausse de la valeur du dollar par rapport à l’euro. Sinon, estime Abdel Rahman Aya, le dinar algérien n'a pas enregistré une quelconque remontée et continue sa régression sur le marché monétaire.