Changement au niveau de l'aéroport Ahmed Ben Bella de la ville d'Oran concernant les vols internationaux. Les arrivées s'effectueront désormais sur un autre terminal, a indiqué l'entreprise aéroportuaire dans un communiqué publié sur sa page Facebook. 

La nouvelle aérogare de la ville d'Oran a été inaugurée par le chef de l'État la fin du mois de juin dernier. Depuis, elle accueille plusieurs dizaines de vols internationaux. Elle est notamment desservie par les deux compagnies aériennes algériennes Air Algérie et Tassili Airlines. Air Algérie avait annoncé le transfert de ses vols Paris-Oran vers cette nouvelle aérogare le 23 juin dernier. Elle avait indiqué que les autres liaisons seraient transférées graduellement.

Des transporteurs étrangers assurent également des dessertes de et vers cet aéroport, tels que ASL Airlines, Transavia, Tunisair et Turkish Airlines. Ces opérateurs aériens assurent, en effet, des vols au départ d'Oran vers différentes destinations à l'image des aéroports français, turcs, tunisiens et autres. Ainsi des centaines de passagers transitent quotidiennement par ce nouvel aéroport réalisé aux normes mondiales et dont la capacité d’accueil est estimée à plus de 3,5 millions de voyageurs.

Aéroport d'Oran : Nouveau terminal pour les vols internationaux

Depuis le 10 août dernier, un changement concernant les vols internationaux est intervenu. Il s'agit d'un changement de terminal pour les arrivées de ces liaisons, comme cela a été indiqué dans un communiqué publié la semaine dernière par l'entreprise qui gère cet aéroport.

À lire aussi :  Maroc : Les aéroports ont renoué avec les grandes affluences

« L’établissement de gestion des services aéroportuaires d'Oran informe ses usagers que toutes les arrivées internationales seront au niveau du nouveau terminal (T1) à partir du 10/08/2022 », c'est ce qu'on peut lire dans la publication des aéroports d'Oran. Il y a lieu de signaler que la réalisation de ce projet a accusé un énorme retard. Sa réception tant attendue a été retardée à plusieurs reprises, et ce pour différentes raisons.