Alors qu’il intervenait pour éteindre les incendies en Turquie, un avion bombardier d’eau russe s’est écrasé, ce samedi 14 août, dans une zone montagneuse dans le sud du pays. L’incident a provoqué la mort des 8 personnes qui se trouvaient à bord.

Drame en Turquie. Un avion bombardier d’eau de l’armée russe s’est écrasé, vers 13:30 (heure GMT) de ce samedi, dans le sud de la Turquie où il intervenait pour éteindre un incendie. D’après les agences de presse officielles russes, 5 militaires russes et 3 Turcs se trouvaient à bord de l’avion de type Be-200. Les 8 membres d’équipage sont décédés sur place.

Vidéo : Un avion bombardier d’eau russe s’écrase en Turquie

Des vidéos ont circulé sur Internet montrant l’avion russe qui venait de larguer sa cargaison d’eau pour éteindre un feu qui s’est déclaré plus tôt dans la région de Kahramanmaraş. L’appareil a ensuite disparu dans les montagnes, et un gros bruit du crash d’avion s’est fait entendre. Quelques moments après l’incident, les chaînes de télévision locales ont diffusé des images montrant une fumée qui se dégageait de l’endroit où s’était écrasé l’avion.

L’agence de presse turque Demirören a également diffusé les images du Be-200 complétement détruit dans une zone montagneuse. Les mêmes sources ont indiqué que les circonstances du crash de l’appareil russe restent jusqu’à l’heure inconnues.

L'avion russe Bombadier Be-200, s'est écrasé samedi 14 août 2021 à Kahramanmaras, dans le sud de la Turquie (DEMIROREN NEWS AGENCY (DHA)

L’Algérie, la Grèce et la Turquie touchés par de graves incendies

La Turquie souffre depuis plusieurs jours d’intenses incendies dans le sud du pays. En manque de moyens pour lutter contre ces feux, la Turquie a fait appel à plusieurs pays, dont Israël, l’Espagne et la Russie pour combattre ces feux qui ont envoyé des avion bombardier d’eau.

Tout comme la Turquie, l’Algérie subit depuis quelques jours des incendies qui ont dévasté le nord du pays, notamment la région de la Kabylie, où plusieurs personnes ont malheureusement trouvé la mort. Les autorités locales parlent de quelque 90 morts. Les incendies ont ravagé plus de 83’000 hectares, d’après les données du système européen d’informations sur les feux de forêts (EFFIS).

En Grèce, quelque 90’000 hectares ont été dévastés par de violents incendies. Ce qui a provoqué la mort de 3 personnes. Kyriakos Mitsotakis, Premier ministre grec, a estimé que ces incendies étaient dus au « changement climatique ». Par contre, en Algérie, les autorités parlent d’« origines criminelles ».