Alors que les forêts continuent de brûler en Algérie, la Russie a proposé au gouvernement algérien de l'aider en lui envoyant quatre avions russes spécialisés dans la lutte anti-incendie. Ces derniers n'ont cependant pas pu arriver en Algérie, faute d’autorisation de survol de la Grèce et de Chypre, a indiqué l'agence officielle APS.

La Russie a proposé à l'Algérie d'apporter une assistance technique afin de lutter contre les incendies que subissent plusieurs régions du nord de l'Algérie, notamment en Kabylie. Citant « une source proche du dossier », l'APS a indiqué que la Russie a prévu d'envoyer quatre avions russes spécialisés dans la lutte anti-incendie vers l'Algérie. « Cette assistance proposée par la Russie entre dans le cadre du soutien aux efforts de l’État pour la lutte contre les feux de forêt qui touchent plusieurs régions du pays », ajoute la même source.

Néanmoins, la Russie n'a pas réussi à envoyer les quatre avions. « Faute d’autorisations de survol de la Grèce et de Chypre, les avions russes n’ont pu rejoindre, ce jour, l’Algérie comme prévue », a précisé la même source. Et d'ajouter que l'Algérie et la Russie sont toujours en contact « pour permettre le déploiement rapide, dans les prochaines heures, de ces avions dans les zones affectées par les incendies ».

Il convient de rappeler que la Russie a subi, dans la journée de ce samedi, une tragédie lorsqu'un avion bombardier d'eau russe s'est écrasé dans une zone montagneuse dans le sud de la Turquie. L'incident a provoqué la mort des 8 personnes qui se trouvaient à bord.

Un avion espagnol de lutte contre les incendies arrive à Alger

Par ailleurs, l'Espagne a également envoyé un avion de lutte contre les incendies d'une capacité de 3000 litres d'eau. L'appareil a atterri, ce samedi, à Alger et servira à lutter contre les incendies qui touchent plusieurs wilayas du pays depuis lundi dernier. On apprend que l'Espagne va envoyer un autre avion dans les prochaines heures. Alors que l'Algérie attend également l'arrivée d'un autre appareil en provenance de la Suisse pour participer à cette opération.