Alors que la situation sanitaire en Tunisie s’améliore nettement ces derniers jours, le pays a mis en place de nouvelles conditions pour rentrer sur son territoire. Des conditions qui seront imposées à partir de ce mercredi 25 août à tous les étrangers désirant se rendre en Tunisie. 

Ainsi, les autorités tunisiennes ont annoncé qu'à partir de ce 25 août tout voyageur venant en Tunisie de l’étranger est appelé à présenter un document de laboratoire prouvant un résultat négatif d’un test PCR avec QR code. La date de l’analyse ne doit pas dépasser 72 h à l’heure de l’enregistrement pour le voyage.

Ces autorités exigent également aux voyageurs en provenance de l’étranger de remplir et imprimer le document disponible sur l’application e7mi (une application qui vise à sensibiliser les citoyens à se protéger contre le Covid-19) et à le remettre aux services de santé placés au niveau des points de mesure de température à l’arrivée, au niveau des passages frontaliers.

Les voyageurs vaccinés exclus du confinement

Par ailleurs, les voyageurs non vaccinés ou partiellement vaccinés seront soumis à un confinement obligatoire. Quant aux arrivants entièrement vaccinés, ils sont désormais exclus de cette mesure de confinement. Ces voyageurs sont par contre obligés de présenter un certificat délivré par les autorités sanitaires du pays de résidence.

À lire aussi :  Vols annulés : Vers une baisse du montant des indemnisations ?

Les mineurs non accompagnés (moins de 18 ans) sont également exclus du confinement s'ils s'engagent à se mettre en quarantaine pendant une période de 10 jours au lieu de résidence en Tunisie. Les voyageurs arrivant à bord de vols charters dans le cadre de voyages organisés sont également exclus du confinement obligatoire.

Il faut signaler que la situation sanitaire en Tunisie s'est nettement améliorée ces derniers jours. Néanmoins le chargé de la gestion du ministère de la Santé tunisien Ali Mrabet, a affirmé que la Tunisie « n’est pas à l’abri d’une nouvelle vague de contamination au coronavirus, même si le nombre de contaminations est en nette baisse actuellement, alors il est important de respecter et d’appliquer les protocoles sanitaires ».