Capitaine avec l'équipe d'Algérie, Riyad Mahrez est revenu, dans l’émission Clique, diffusée vendredi 27 août sur Canal+, sur son choix pour le pays de son père, l'Algérie, et sur ce qu'il ressent quand il porte le maillot de l'équipe nationale.

Invité de l’émission Clique avec Mouloud Achour sur Canal+, Riyad Mahrez a exprimé toute sa fierté de porter le maillot de l'équipe nationale d'Algérie. « L'Algérie ça veut dire beaucoup de choses pour moi. Ce maillot c'est vraiment mon pays », a-t-il lancé.

Mahrez a ensuite évoqué ses souvenirs lorsqu'il était jeune et qu'il venait passer ses vacances en Algérie : « C'est là où j'ai reçu les plus grandes valeurs. Avec mon père on allait tous les ans là-bas...Tu ressens directement ce contact, c'est comme un aimant, tu vois. Quand tu arrives au bled, tu sens que ça fait partie de toi. Ça m'a toujours suivi. Mon père n'est plus là maintenant, mais je sais qu'il est heureux... », a fait savoir l'attaquant de Manchester City.

« Tout le monde dit des Algériens qu'ils sont fiers, nerveux, tout ça...Mais franchement, les Algériens, on est tous attachants. C'est vraiment un pays magnifique », Riyad Mahrez.

« Tu ne peux que te battre pour ce drapeau », affirme Mahrez

Né en France, de père algérien et de mère marocaine, Riyad Mahrez avait le choix entre les sélections de la France, du Maroc et de l'Algérie. C'est finalement pour le pays de son père qu'il a décidé d'opter. En mai 2014, alors qu'il avait 23 ans à l'époque, il est convoqué pour la première fois par Vahid Halilhodžić. Le 31 mai 2014, Riyad Mahrez honore sa première sélection avec l'Algérie face à l'Arménie lors d'un match amical.

« Quand tu portes le maillot de l’équipe nationale, tu ressens cette fierté », raconte le joueur de 30 ans. Et de poursuivre : « tu repenses à quand tu étais jeune et que tu venais avec ton père, ta famille. Tu passais deux mois là-bas avec toute ta famille qui vit dans un village. C'est pour ça que tu te bats. Même quand tu gagnes la Coupe d’Afrique et que tu vois tout ce monde, toute cette joie, tu ne peux que te battre pour ce drapeau », a indiqué le champion d'Afrique 2019.