Le match qui opposera, mardi 7 septembre au stade de Marrakech au Maroc, les sélections du Burkina Faso et de l'Algérie, se déroulera sans public, mais aussi et surtout, sans la presse. C'est ce qui ressort du communiqué de la Fédération algérienne de football publié ce lundi sur son site Internet.

« Le match Burkina Faso - Algérie, comptant pour la 2ème journée du Groupe A des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022, zone Afrique, se déroulera à huis-clos, sans la présence du public et de la presse », a en effet fait savoir la FAF dans son communiqué.

La FAF précise que c'est le Burkina Faso qui accueille la rencontre au Maroc. Façon de faire comprendre que la décision ne revient pas aux instances algériennes, mais aux responsables burkinabés ou marocains, expliquant que c'est décidé dans le cadre de la lutte contre la crise sanitaire liée au Covid-19.

Selon l'instance présidée par Charaf-Eddine Amara, « ce protocole ne prévoit pas la présence du public et des journalistes, à l'exception de l'officier média et du photographe de chaque sélection ainsi que de la chaîne chargée de la retransmission de la rencontre ».

La FAF précise aussi que toute activité médiatique, comme la conférence de presse ou flash interview, sera organisée sous la supervision de la CAF et de la FIFA en présence des attachés média des deux sélections, soit en présentiel ou par visioconférence via Zoom, tel qu'autorisée par la CAF et la FIFA.

Une réunion technique aura lieu ce lundi à Marrakech, à l'issue de laquelle la FAF compte informer sur la suite à donner concernant l'activivité média autour du match qui opposera le Burkina Faso à la sélection algérienne.