Malgré les bons résultats enregistrés depuis le début de saison avec le Paris Saint-Germain, l’entraineur argentin Mauricio Pochettino est la cible d’acerbes critiques, en raison notamment de sa « mauvaise gestion » du vestiaire parisien à sa tête la star mondiale Lionel Messi.


Une situation qui fait dire à plusieurs spécialistes que les jours du technicien argentin à la barre technique du PSG sont désormais comptés. Les dernières informations font même état de l’arrivée d’un nouvel entraineur qui n’est autre que l’ancien coach du Real Madrid Zinédine Zidane.

En effet, le média espagnol El Chiringuito a annoncé dans la soirée du 20 septembre que Zinédine Zidane, libre de tout contrat depuis son départ du Real Madrid au printemps dernier, pourrait être un plan B pour le club de la capitale en cas d'échec de Mauricio Pochettino.

L’avenir de Mauricio Pochettino au PSG est incertain

Selon les informations du journaliste espagnol Eduardo Inda, le PSG commencerait à réfléchir à cette hypothèse. Présent sur le plateau du Chiringuito, le directeur d'OK Diario assure même que « le club de la capitale tient déjà son plan B, à savoir Zinédine Zidane ».

Zinédine Zidane pour entraîner le Paris Saint-Germain ?

Selon la même source, le PSG aurait même déjà contacté Zinedine Zidane cet été afin de prendre la température.  « Les dirigeants du PSG maintiennent le contact depuis plusieurs mois avec Zinedine Zidane », précise le journaliste espagnol. « Le PSG veut Zidane et lui permettrait de coacher la France en Coupe du monde au Qatar », ajoute-t-il.

Zidane sélectionneur de l'équipe de France ?

Pour de nombreux observateurs de la scène footballistique en France, avec le recrutement galactique du PSG cet été, du côté de Doha, la volonté d'attirer le Champion du monde 1998 devient plus pressante que jamais.

Toutefois, pour d’autres, l’avenir de Zinédine Zidane ne sera que sur le banc de l’équipe de France. En juillet dernier, L'Équipe révélait que Zinédine Zidane « n'envisageait presque rien d'autre qu'un destin à la tête de l'équipe de France ».

« Il sera peut-être un jour sélectionneur. Peut-être que mon successeur le nommera, car je ne resterai pas non plus éternellement », a déclaré pour sa part le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët au Figaro.