L’afflux de migrants algériens vers les côtes espagnoles se poursuit à une vitesse inouïe. Le nombre de harraga ayant atteint le sud de l’Espagne ces dernières semaines a atteint tous les records. Selon les chiffres annoncés par les autorités espagnoles et des ONG en charge des migrants, des dizaines d’embarcations de fortunes accostent chaque jour sur les côtes espagnoles avec à bord des centaines de harraga algériens.


Toutes les catégories sociales s’adonnent à l’aventure pour rejoindre les côtes européennes. Après les jeunes adultes, les femmes enceintes, les mères de famille, les enfants en bas âge ou les mineurs, voici maintenant le tour des personnes handicapées qui prennent le large au péril de leur vie pour rejoindre les côtes européennes.

Un handicapé algérien parmi les harraga arrivés en Espagne

Il s’agit d’un handicapé algérien arrivé le 29 septembre en Espagne sur son fauteuil roulant. L’information a été annoncée par Francisco Jose Clemente Martin, du Centre espagnol de recherche des personnes disparues (Cipimid) sur sa page Facebook.

L’embarcation à bord de laquelle il a fait la traversée avec plusieurs autres personnes a pu atteindre les côtes espagnoles. Sur place, il a été pris en charge par les services de la Croix-Rouge espagnole précise la même source.

Ce harraga handicapé fait partie de plusieurs autres dizaines de migrants algériens qui ont pu atteindre durant ces dernières 24 heures les eaux territoriales espagnoles ou les rivages des régions côtières du sud de l’Espagne.

Sur sa page Facebook, Francisco José Clemente révèle également qu’au moins 10 harragas algériens ont pu être évacués en toute sécurité au port d’Almeria durant la même journée du 29 septembre.

Des dizaines d’autres migrants dont des femmes et des mineurs ont atteint l’Espagne en 24 heures

Une autre embarcation avec à bord 11 migrants algériens, dont 2 femmes accompagnées par 4 enfants, a été sauvée in extrémis par les gardes-côtes espagnols au large des côtes de la province d’Almeria, selon la même source.

À Alicante, au moins 43 migrants algériens ont été accueillis par les autorités espagnoles dès leur arrivée sur les rivages des côtes espagnoles durant la même journée.

À Carthagène, dans la région de Murcie, une femme algérienne accompagnée par deux mineurs a été identifiée par la Guardia Civil parmi 31 Harragas algériens secourus en haute mer et transférés ensuite au port de Carthagène après la saisie de leurs 2 embarcations, ajoute la même source.