Les autorités algériennes semblent décidées à prendre à bras le corps les soucis des membres de la communauté algérienne à l’étranger. Après l’annonce de l’ouverture de nouveaux sièges de consultants particulièrement en France et aux États-Unis, voilà que les autorités algériennes font part d’une autre annonce.

En effet, à l’occasion du Conseil des ministres tenu le dimanche 17 octobre sous la présidence du chef de l’État Abdelmadjid Tebboune, il a été décidé que les ambassades et les consulats d’Algérie seront dotés d’un numéro vert au service des membres de la communauté algérienne à l’étranger.

En effet, le Conseil des ministres a approuvé une proposition du ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger « de mettre un numéro vert, au niveau des ambassades et consulats, à la disposition des membres de la communauté nationale, afin de leur assurer une protection permanente et immédiate, et d’être à l’écoute de leurs préoccupations, en cas de difficultés à l’étranger », précise le communiqué du Conseil des ministres diffusé ce dimanche par l’APS . Toutefois, aucune précision n’a été donnée concernant les modalités de la mise en service de ce numéro vert, encore mois la date de son lancement.

Qu'est-ce qu'un numéro vert ?

Un numéro vert est un numéro de téléphone gratuit pour l'appelant qui passe l'appel depuis un poste fixe ou d’un mobile. Le coût de la communication est supporté par l'entreprise détentrice du numéro. C’est donc le destinataire qui paie et dans le cas de cette annonce du Conseil des ministres, ce sont les services des ambassades et consulats d’Algérie qui  auront à payer les frais des appels.

Les numéros de téléphone verts fonctionnent de la même manière que n’importe quel numéro de téléphone. Il suffit à l’appelant de composer le numéro depuis son téléphone fixe ou mobile pour établir une communication.
La seule différence concerne la tarification, puisque les appels ne sont pas facturés pour l’appelant. Ils apparaissent dans la rubrique « Appels vers des numéros spéciaux » dans les factures téléphoniques et seront facturés au destinataire de l’appel, explique le site RingOver.