La compagnie aérienne Air Algérie s'est encore exprimée sur les billets d'avion non utilisés. Il s'agit cette fois des réservations acquises avant la pandémie du coronavirus, qui a causé la fermeture des frontières et la fermeture des frontières algériennes.

Ils doivent être des milliers de clients d'Air Algérie et d'autres compagnies aériennes et maritimes qui ont été pris au dépourvu par la fermeture des frontières à cause du Covid-19, survenue en mars 2020. Ces clients, dont la plupart sont des ressortissants algériens établis à l'étranger, ont dû acheter des billets d'avion pour un voyage qu'ils projetaient de faire.

Leurs projets ont ainsi été annulés et, par la même, leurs billets n'ont pas été utilisés. Depuis quelques jours, la situation sanitaire s'améliore en Algérie et dans d'autres pays. Les compagnies aériennes et maritimes ont donc été autorisées à reprendre le service.

Air Algérie n'a pas été en reste. Une question ressurgit cependant : Qu'en est -il des billets non utilisés ? Une question posée ce jeudi 21 octobre 2021 par Ennahar TV au chargé de communication de la compagnie, Amine Andaloussi.

Air Algérie ne remboursera pas les billets d'avion inutilisés. Les billets restent tout de même valides

Dans sa réponse, ce dernier a affirmé que ces billets ne seront pas remboursés, à cause de la crise financière qui secoue Air Algérie. « Actuellement, la trésorerie de la compagnie ne permet pas de prendre en charge ces billets », explique-t-il, évoquant la situation financière peu reluisante d'Air Algérie, dont les avions ont été cloués au sol durant plus de 20 mois.

Par contre, indique Amine Andaloussi, ces tickets peuvent être utilisés par leurs propriétaires dans les prochains vols « sans augmentation de prix, ni délai de consommation », a-t-il encore précisé. Voilà peut-être bien ce qui pourra rassurer les clients d'Air Algérie, qui s'inquiétaient du sort qu'auraient leurs billets achetés avant la fermeture des frontières algériennes.