La scène diffusée par la chaîne française CNews montrant le polémiste Éric Zemmour avec une femme voilée a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Particulièrement quand la femme a accepté d'enlever son voile en contrepartie de l'enlèvement par Zemmour de sa cravate. Une scène étrange, particulièrement quand la femme en question disait que le voile n'était pas « la religion ».

Mais, en réalité, beaucoup considèrent que cette scène a été orchestrée par la chaîne de télévision CNews pour faire le buzz. Parmi eux, le journal tunisien Tunis Tribune, qui accuse la chaîne française de manipulation. La chaîne du groupe Bolloré est, en fait, accusée d'avoir orchestré un buzz volontaire entre le polémiste Éric Zemmour et la femme voilée, désormais identifiée.

En effet, la femme en question a été identifiée comme Rachida Boukris, qui ne porte pas habituellement le voile. D'où le fait que l'on soupçonne une orchestration. Surtout que la femme n'habite pas Drancy, où la scène a eu lieu, pour remettre en cause la coïncidence qu'on voudrait coller à la scène.

Mieux que cela, Tunis Tribune affirme dans sa publication Facebook que Rachida Boukris travaillait elle-même pour le groupe Bolloré, propriétaire de la chaîne CNews. Une chaîne qui a longtemps été une tribune pour Éric Zemmour.

À lire aussi :  Marine Le Pen demande la fermeture de plus de mosquées

Le polémiste, connu pour ses déclarations hostiles à l'immigration, à l'islam et à l'Algérie, n'a pas encore annoncé officiellement sa candidature à la présidentielle, mais d'aucuns pensent que cette temporisation fait partie de sa stratégie électorale et qu'il l'annoncerait bientôt.