Avec la réouverture des frontières aériennes, décidée par les autorités algériennes, nombreux sont les citoyens algériens qui souhaitent voyager vers de nombreux pays. Que ce soit pour le tourisme, le travail où pour des soins médicaux, les Algériens peuvent désormais choisir leur destination.

Toutefois pour prétendre à un voyage à l’étranger, l’Algérien aura besoin d’un visa, un document indispensable qui est souvent difficile à avoir en raison des restrictions du pays d’accueils, mais aussi parfois en raison du manque de structures pour ce genre de procédés, ici même en Algérie. En effet, la majorité des Algériens se retrouvent souvent obligés de faire des centaines de kilomètres pour se rendre dans l’unique ambassade ou consulat du pays en question pour faire sa demande de visa.

C’est le cas de la Turquie qui ne dispose jusque là que de son unique centre à Alger pour accueillir les milliers de demandes de visas émanant des Algériens souhaitant faire un voyage en Turquie. Toutefois, les choses vont bientôt changer, et dans le bon sens, selon les dernières nouvelles.

Ouverture prochaine d’un consulat de Turquie à Oran

En effet, l’ambassadrice de la Turquie en Algérie Mahinur Ozdemir a annoncé, le 24 octobre, l’ouverture prochaine d’un consulat de Turquie à Oran, afin de permettre « l’accélération de la procédure de délivrance de visas » pour les Algériens désirant se rendre en Turquie.

À lire aussi :  Il devait faire la ligne Oran-Paris : Un avion d'Air Algérie dérouté vers Lyon

« Le consulat prévu à Oran s’ajoutera au centre de visas à Alger et permettra d’accélérer la procédure de délivrance de visas », a indiqué la diplomate turque lors d’une séance de travail avec des opérateurs économiques de Constantine organisée au siège de la chambre de commerce et d’industrie « Rhumel », rapporte l’agence officielle APS.

« Accélérer l’octroi de visas médicaux dans les 48 heures »

Après avoir évoqué « le développement de moyens pour accélérer l’octroi de visas médicaux dans les 48 heures » pour les Algériens désirant se rendre pour des soins en Turquie, l’ambassadrice Mahinur Ozdemir a souligné que « la Turquie est un pays fort dans le domaine du tourisme médical », rapporte la même source.

« Nous attendons avec impatience l’implantation d’une école turque en Algérie », ajoute l’ambassadrice, en précisant que ce projet est en « phase de concertations » et que « des efforts sont déployés pour rentabiliser davantage les accords conclus entre les universités turques et algériennes ».