De nombreux touristes étrangers bloqués au Maroc se retrouvent désemparés après la décision du royaume de suspendre les vols du et à destination du Maroc. Ils sont nombreux à dénoncer le mauvais traitements qu'ils ont subi. C'est le cas d'une touriste espagnole qui a affirmé sur les colonne du Journal ibérique El Pais que la compagnie de transport aérien a traité les voyageurs comme « des chiens ».

Ainsi, une touriste âgée de 33 ans, qui s'était rendue à Marrakech et qui s'est retrouvée bloquée à cause de la suspension des vols, témoigne de sa mésaventure avec Ryanair. Elle affirme qu'elle avait  prévu de partir le 2 décembre à 19 heures sur un vol spécial d'Iberia.

La touriste espagnole dénonce dans son témoignage le traitement par Ryanair et le prix du billet avec Iberia qu'elle avait payé plus de 300 euros. Cette Espagnole, du nom de Varela, explique que vu l'impossibilité de partir de Marrakech, elle a acheté un billet sur un vol Ryanair qui devait partir mardi de la ville d'Agadir vers Alicante.

Vol annulé, prix variables, mauvais traitement. Ryanair accusée

En se rendant à Agadir, à 3 heures et demie de route de Marrakech, Varela a été surprise de trouver que son vol a été annulé. « Ryanair nous a traités comme des chiens », témoigne la touriste, qui ajoute : « Ils ne nous ont pas informés de l'annulation du vol, alors qu'ils sont tenus de le faire par e-mail ».

À lire aussi :  France : Voici le nombre de visas délivrés aux Algériens en 2021

Varela affirme également que la compagnie Ryanair a « continué à vendre des billets malgré que le fait que le vol ait été annulé ». La touriste est catégorique : « ils les vendaient à un prix beaucoup plus élevé que la veille. J'ai des preuves, j'ai pris des photos du prix des billets avec mon téléphone ». Désemparée elle indique que « deux jours ont passé sans savoir quand il pourrait rentrer en Espagne ».

Des touristes espagnoles bloqués au Maroc

La touriste espagnole affirme également que « deux types qui nous accompagnaient dans le taxi jusqu'à l'aéroport de Casablanca ont payé 480 euros chacun pour rentrer avec Iberia. J'ai payé 339 euros. Il faut ajouter à cela les nuits d'hôtel et les journées de travail pour lesquelles je ne serai pas payée ».

Une autre touriste de la même nationalité excédée déclare au journal espagnole : « Nous avons parlé à l'ambassade et la seule chose qu'ils nous ont dit, c'est de garder un œil sur les réseaux sociaux, alors que nous n'avons même pas internet ici ».

Elle reproche aux autorités de son pays d'avoir abandonné ses ressortissants. « Il n'y a eu aucune réponse, aucun soutien, aucune solution », explique la touriste, qui accuse les autorités espagnoles de négligence : « l'ambassade a simplement posté un tweet pour dire que nous devions contacter Iberia. Mais contacter Iberia depuis le Maroc était impossible. Finalement, ce sont nos familles en Espagne qui ont organisé le voyage. Et, évidemment, nous devons maintenant payer pour ces journées au Maroc ».

À lire aussi :  Tassili Airlines compte ses pertes et dévoile ses ambitions

Ryanair a suspendu ses vols vers le Maroc pour 3 mois

Il faut rappeler que la compagnie low cost irlandaise Ryanair a annoncé la suspension de ses vols vers le Maroc jusqu'au 1er février. Elle accuse le gouvernement marocain de prendre des décisions qui manquent de clarté. Ryanair a annoncé que les annulations avaient déjà affecté 160 000 clients et que la suspension des vols concernerait 230 000 passagers jusqu’en février.