Le sort qui sera réservé à la Coupe d'Afrique des nations 2021, prévu au Cameroun, est définitivement scellé. C'est ce que ressort des déclarations du président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, qui s'est exprimé sur le sujet lundi 20 décembre 2021. 

La Coupe d'Afrique des nations 2021 fait couler beaucoup d'encre. Aura-t-elle lieu ? Cette question continuait à être posée à moins d'un mois de son lancement. Prévu au Cameroun à partir du 9 janvier prochain, l'incertitude plane sur ce tournoi pour différentes raisons.

En plus de la crise sanitaire et l'apparition du nouveau variant Omicron, qui commence à peser sur le monde, des clubs européens continuaient jusqu'à ces derniers jours à faire pression pour le report ou l'annulation de la compétition. Ces clubs ont agi de la sorte pour s'épargner l'absence de leurs joueurs africains appelés à participer au tournoi.

La CAN 2021 aura bien lieu à sa date initiale au Cameroun

En outre, il y avait également spéculation concernant la préparation du pays organisateur ; le Cameroun, que certains affirmaient qu'il ne serait jamais prêt pour accueillir la CAN. D'ailleurs certaines sources sont allées jusqu'à annoncer la délocalisation de la CAN vers le Qatar. Les déclarations des responsables de la CAF, qui ont toujours assuré que le tournoi ne sera ni annulé ni reporté, n'ont pas calmé les ardeurs et la rumeur continuait à alimenter les débats.

À lire aussi :  La destination surprenante du Franco-Algérien Houssam Aouar

Le lundi 20 décembre 2021, c'est le président de la Confédération africaine de football, lui-même, qui s'est exprimé sur le sujet en affirmant que la CAN 2021 aura bien lieu à sa date initiale au Cameroun. « Je serai au Cameroun le 7 janvier avec ma petite famille et mes enfants pour assister à la cérémonie d'ouverture de la CAN  le 9 janvier », a soutenu en substance Patrice Motsepe en marge d’une visite au stade d’Olembé (Yaoundé), qui abritera le match d’ouverture le 9 janvier entre le Cameroun et le Burkina Faso. Voilà peut-être bien une déclaration qui va mettre définitivement fin au suspens suscité par cette CAN.