TLScontact, l’opérateur chargé de la collecte des dossiers de demandes de visa en Algérie, a apporté de nouvelles précisions concernant le certificat de vaccination à présenter lors du dépôt du dossier pour les demandeurs de visas pour la Belgique. Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, mardi 28 décembre 2021, le centre a rappelé en outre que le vaccin reçu doit être approuvé en Europe. 

L'apparition du nouveau variant Omicron, qui se propage à grande vitesse un peu partout dans le monde, met des pays entiers en effervescence. Les gouvernements et les spécialistes ne savent décidément plus à quel saint se vouer pour le contrecarrer. Des mesures sanitaires ont été prises.

Plusieurs pays ont mis en place des mesures radicales pour stopper sa propagation, à l'image du Maroc qui a décidé de fermer ses frontières jusqu'au 31 janvier prochain. D'autres ont durci les conditions d'entrée sur leurs territoires. À vrai dire, chaque jour apporte son lot de modifications de ces mêmes conditions. Les personnes ayant pour projet de voyager en ces temps d'incertitude sont tenues à consulter les mesures imposées dans le pays concerné.

Voyages en Belgique : Un certificat de vaccination conforme

C'est le cas d'ailleurs pour le dépôt de demande de visa dont les pièces à fournir peuvent être modifiées d'un jour à l'autre. Mardi 28 décembre  2021, l'opérateur TLScontact en Algérie a annoncé ainsi une nouveauté dans ce registre. Elle concerne le certificat de vaccination à présenter, qui doit être conforme.

À lire aussi :  Remboursement des billets d'avion : Que dit la loi française ?

« Les demandeurs de visa « court séjour » doivent présenter dans le dossier de demande de visa une copie du certificat de vaccination algérien officiel (format A4, à en-tête du Ministère de la Santé ou à en-tête de la CNAS et comportant un code QR) », a indiqué, en effet, le centre dans son communiqué. TLSvontact a rappelé par ailleurs que « le vaccin doit être approuvé par l’Union européenne (Pfizer, Moderna, AstraZeneca-Vaxzevria-Covishield et Janssen (Johnson & Johnson) », soulignant par ailleurs que « les demandeurs de visa pour voyage essentiel ne sont pas concernés par cette procédure ».