Air Algérie : La confusion entre programme habituel et vols spéciaux continue

L'avion 7T-VJY d'Air Algérie (© Erik Frikke)

La galère des voyageurs se poursuit depuis la fermeture des frontières en mars 2020, en raison de l'apparition de la pandémie de coronavirus qui a fini par ébranler le monde entier. En Algérie, les voyageurs font face à de grandes difficultés même après la réouverture partielle des frontières, opérée le 1er juin 2021, suivie de différentes hausses du nombre de vols internationaux pour atteindre les 100 vols hebdomadaires.

En plus des prix exorbitants des billets d'avion et la rareté des vols, les voyageurs algériens vivent aussi avec la confusion entre les programmes habituels des vols et ceux entrant dans le cadre de la réouverture partielle des frontières. De nombreux voyageurs sont déçus par la décision des compagnies aériennes d'annuler les vols pour l'année 2022, mais en réalité ces vols n'étaient pas au programme pour qu'ils soient annulés.

Des voyageurs furieux, après l'annulation de vols réguliers d'Air Algérie

C'est ce qui s'est passé encore une fois samedi 1er janvier 2022, et ce, à l'aéroport international d'Alger. Des publications sur les réseaux sociaux ont annoncé l'annulation de trois vols d'Alger vers l'aéroport de Paris-Orly et la présence à l'aéroport d'Alger de plusieurs voyageurs bloqués et en colère. La compagnie aérienne nationale Air Algérie n'a annoncé aucune annulation de vols.

En fait, il s'est avéré que les voyageurs concernés sont tombés dans le piège de la confusion entre les vols entrant dans le cadre de la réouverture partielle des frontières et le programme habituel des vols qui n'a toujours pas obtenu l'autorisation des pouvoirs publics. De nombreux voyageurs font, en effet, l'erreur de réserver des vols dans le cadre du programme habituel. Alors que ces vols ne sont pas encore autorisés, les compagnies aériennes qui maintiennent ces vols sur leurs sites de réservation finissent toujours par les annuler à la veille des dates prévues.

Il faut dire que c'est ce maintien par les compagnies aériennes (pas uniquement Air Algérie) des vols du programme habituel sur leurs sites de réservation qui piège généralement les voyageurs manquant d'informations. Particulièrement les ressortissants algériens qui trouvent déjà des difficultés énormes à rentrer au pays. Et puisque personne ne peut empêcher les compagnies aériennes de proposer des vols non autorisés, les voyageurs ne peuvent compter que sur leur vigilance pour cesser de confondre entre les vols entrant dans le cadre de la réouverture partielle des frontières et ceux du programme régulier qui n'a pas encore obtenu des autorisations. D'ailleurs Air Algérie a publié hier un rappel de ses vols autorisés.

Retour en haut
Share via
Copy link