Depuis la réouverture des frontières en juin dernier, les voyageurs algériens ainsi que ceux d’autres pays du monde sont soumis à certaines conditions à leur arrivée en France. Il s’agit notamment de l’obligation de présenter un test anti-covid et ce quelque soit leur statut vaccinal.  

Depuis quelques semaines de nombreux pays d’Europe ont décidé de lever progressivement les restrictions sanitaires imposées durant plusieurs mois en raison de la pandémie de Covid-19. C’est le cas de la France, qui a décidé de lever à compter de ce mercredi 2 février 2022 certaines mesures, comme le port du masque à l’extérieur, les jauges dans les lieux accueillant du public ou l’obligation du télétravail.

Concernant les voyages, les autorités françaises ont décidé de maintenir les mesures de restrictions pour les passagers en provenance des pays hors de l’Union européenne (UE), y compris l’Algérie. Ainsi donc, tous les voyageurs en provenance des pays tiers non européens doivent toujours présenter un test PCR ou antigénique négatif au Covid et datant de moins de 48 heures, et ce quelque soit leur statut vaccinal.

Les professionnels du voyage appellent à la suppression des tests aux frontières

Une situation qui a soulevé la colère des professionnels du voyage en France, qui réclament désormais de mettre fin à l’obligation de présenter un test négatif pour les voyageurs étrangers totalement vaccinés à leur arrivée en France. C’est ce qui ressort, en effet, dans une lettre adressée le 27 janvier 2022 par les professionnels du voyage aux autorités françaises.

À lire aussi :  Air Algérie : Le retour à l'aéroport de Londres Heathrow ne sera pas de sitôt

Dans cette lettre adressée aux ministres des Transports et du Tourisme, les professionnels du tourisme représentant les compagnies aériennes, transporteurs, tour-opérateurs et agences de voyages, demandent « de suivre l’exemple de plusieurs pays européens et de supprimer certaines restrictions applicables aux voyages internationaux notamment pour les personnes entièrement vaccinées ».

Selon les signataires de la lettre, le maintien de l’obligation de présenter un test pour les voyageurs étrangers constitue une « contrainte ». Selon les professionnels du voyage, cette mesure peut « freiner la venue en France de visiteurs étrangers et la réalisation de vacances à l’étranger ».

Suppression des tests PCR pour les voyageurs : réponse des autorités françaises

Les professionnels du voyage espèrent à travers leur action « assurer dès maintenant des voyages vers la France sans obligation de test, au moins pour les voyageurs entièrement vaccinés ainsi que ceux complètement guéris du Covid-19, quel que soit leur pays d’origine ».

De son côté, le gouvernement français n’écarte pas la possibilité de répondre favorablement à la demande des professionnels du voyage. C’est du moins ce qui ressort de la réponse du ministre du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, à une question posée le mardi 1er février par L’Écho touristique lors d’un point de presse.

À lire aussi :  Il devait faire la ligne Oran-Paris : Un avion d'Air Algérie dérouté vers Lyon

« Maintenant, je me mobilise en interministériel pour que nous puissions au maximum assouplir ce dispositif. Parce que les tests à l’étranger peuvent être payants, parfois ils sont coûteux, et créent un stress supplémentaire », affirme le ministre. « En fonction de la situation sanitaire, ce sera l’occasion de voir ce qui peut se faire ou pas, et dans quel calendrier », ajoute-t-il.